Non classé

Les Chevaliers du Fiel Interview

By  | 
Chevaliers du Fiel
en interview
chevaliers_du_fiel


Interview

Francis GINIBRE

Les Chevaliers du Fiel

 

Toujours aussi acharnés de travail, Les Chevaliers du Fiel reviennent… avec un nouveau spectacle !

Comme s’ils n’avaient pas assez à faire ! Boulimiques de la scène et surtout du contact avec leur public, Éric et Francis ne semblent pas se lasser de fouler les planches en alternant leurs différents spectacles. Après les avoir vus dans la « Brigade des Feuilles » cet été, vous les retrouverez cette
fois-ci dans un « Best Ouf » composé de tous vos sketches préférés.


« Il n’y a pas de barrières entre le public et nous… »

 


 
{youtube width= »810″ height= »480″}juRFHdaa6nE&feature=plcp{/youtube}
 

 Les salles sont combles à chacun de vos passages…
Francis Ginivre : On rêve éveillé avec Éric donc on croise les doigts pour que ça continue même si ce n’est pas le fruit du  hasard non plus. Vivre de ce métier c’est déjà un miracle alors quand ça marche comme ça, c’est génial !

Comment s’est passé le mois à La Cigale à Paris avec votre nouveau spectacle « Le Best Ouf » ?
Très bien ! La Cigale est une salle qui commence à devenir mythique et c’est vrai que peu de gens s’y mettent à l’affiche longtemps. C’était un vrai pari d’y rester 25 jours d’affilée mais avant même d’y arriver, on avait déjà vendu 17000 places et ça ne s’est pas arrêté jusqu’à être complet chaque soir. On a été porté par un public parisien qui était il y a encore quelques années dur à conquérir.

Ce « Best Ouf » qu’est-ce exactement ?
C’est le best of des meilleurs sketches des dix dernières années agrémentés de quelques nouveaux extraits qui avaient été créés pour des émissions de télé spéciales pour France 4. À tout ça, on a ajouté également de très vieux sketches que l’on avait presque fini par oublier ! Tout ça, ça a créé 2h15 de show très dense et surtout très rythmé… C’est très rock’n’roll ! (rires)

Comment avez-vous fait votre choix parmi tous vos sketches ?
On a d’abord mis dans un pot commun les incontournables, ceux que les gens réclament toujours, c’est-à-dire la Simca 1000, les Coiffeuses, les Chasseurs, les Employés municipaux… On été obligé de les faire ! Ensuite, on a ajouté tous ceux auxquels nous, personnellement, on tient… Des sketches qui pour nous ont été des virages, moins «tubes» mais qui ont beaucoup compté dans notre carrière.

La politique s’invite en cette période ?
Oui ! (rires) On a rajouté ce personnage que joue Éric qui s’appelle Jean-Pierre Mounies et qui est un candidat qui se présente justement aux élections présidentielles.?Sa liste s’appelle « Le Sud aux sudistes » et elle propose de faire une grande muraille de Lyon à Bordeaux pour couper la France en deux avec un péage pour que les parisiens et les gens du Nord soient filtrés…
Tout un programme ! (rires)

Un sketch vous a plus marqué qu’un autre ?
C’est très compliqué… Je crois que les gens, comme nous finalement, n’ont plus un sketch ou un spectacle en tête… Ils ont une humeur en mémoire, une ambiance,  et je crois qu’ils viennent voir les Chevaliers du Fiel avant tout. Je pense que les gens se fichent un peu du spectacle qu’ils viennent voir d’ailleurs ! Il arrive que certains se trompent et pensent venir en voir un autre vu qu’on en alterne plusieurs. Je pense que c’est la complicité qu’on arrive à créer sur scène entre nous avec Éric mais aussi avec le public qui importe. On a l’impression de passer des soirées avec des amis et c’est ça qu’on essaye de privilégier…
On propose aux gens de la complicité en traitant du quotidien en déconnant.

Vous êtes très proche du public…
On reste longtemps avec eux après le spectacle mais même pendant le spectacle on leur parle. On s’adresse au public, il n’y a pas de barrières entre lui et nous…

 

Spectacle « Best Ouf »
Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson

Retour aux interviews

 

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply