COUPS DE COEUR

Véronique Jannot, marraine des « Théâtrales d’Èze » 2024, en interview !

By  | 

« Je ne peux qu’être honorée de soutenir ce projet… » Véronique Jannot

 

Après une 1ère édition qui a vu, de soir en soir, le nombre de spectateurs augmenter, le festival Les Théâtrales d’Èze s’apprête à reprendre du service cet été ! Au programme : 5 soirées consacrées au théâtre sous toutes ses formes – du Boulevard contemporain au drame en passant par le stand-up ou la comédie romantique -, un directeur artistique passionné, une marraine bienveillante, une équipe municipale investie, un lieu d’exception perché au-dessus du village d’Èze, une vingtaine de comédiens présents (dont, pour ne citer qu’eux, Frédérique Tirmont, Mélanie Page, Christian Vadim, Paul Belmondo ou Grégori Baquet) et un public, aussi charmé par la beauté époustouflante de l’Oppidum que par la qualité de la programmation et l’intimité de l’accueil ! Car si l’exigence et le sérieux ont guidé chaque prise de décision, c’est avec simplicité, humilité et décontraction que tous partageront leur amour inconditionnel pour cet art ancestral qui méritait bien qu’on lui façonne un évènement digne de ce nom !

 

 

 

Interview vidéo disponible ici le 15 juillet 2024 !

 

 


 

 

Véronique Jannot en interview pour Les Théâtrales d’Èze 2024

interview / festival / théâtre

 

 


 

 

 

Èze comme écrin à un festival de théâtre…

Véronique Jannot : Je connais Èze depuis longtemps et j’ai toujours trouvé que c’était un lieu absolument magique donc rien que pour ça, je suis ravie d’être marraine des Théâtrales ! (rires) Plus sérieusement, c’est un nouveau festival créé par David que j’aime beaucoup, c’est un homme de goût et de talent qui a l’envie et la passion du théâtre donc je ne peux qu’être honorée de soutenir ce projet…

 

 

Être marraine…

C’est un soutien moral et une profonde admiration pour l’engagement de David qui a toute l’organisation sur ses épaules. Moi, j’ai juste à être là avec mon nom, le lien que j’entretiens avec le public et l’amour que j’ai pour notre métier…

 

 

Vous auriez presque pu venir jouer…

On y avait pensé pour tout vous dire ! (rires) Avec Jean-Luc Moreau et Manuel Gutierrez, on a joué Un atelier pour deux pendant presque 4 mois mais la tournée n’est normalement prévue qu’2025… Peut-être pour la 3ème édition ? (rires) Je dis « normalement » parce qu’on ne sait jamais… On vit à une époque où tout va tellement vite dans certains domaines et tellement lentement dans d’autres qu’on ne peut jamais être sûrs de rien ! Ce sera la surprise…

© Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel à la Chèvre d’Or d’Èze / Photo Syspeo

 

↵ Retour vers la rubrique « interview »

 

You must be logged in to post a comment Login