INTERVIEW

Titoff en interview

By  | 

Véritable touche-à-tout, Titoff, en 17 ans de carrière, s’est naturellement fait une place de choix dans le coeur des français grâce à ses apparitions tant télévisées que radiophoniques ou scéniques. À l’aise dans tous les domaines donc, l’humoriste a en effet habitué son public à découvrir différentes facettes de sa personnalité en lui donnant tantôt rendez-vous seul sur scène, tantôt au coeur d’une troupe de théâtre, tantôt dans La bande à Ruquier ou encore dans des séries comme Vive les vacances ! ou Vive la colo ! En pleine préparation de son prochain spectacle, celui dont la curiosité ne semble pas avoir été altérée par les années s’apprête à faire sa rentrée dans la fameuse émission de Cyril Hanouna… 

 

dans « Touche pas à mon poste ! » sur C8 à partir du 04 septembre 2017


« Touche pas à mon poste sera pour moi un nouveau challenge ! »


 

Morgane Las Dit Peisson : Comment se sent-on lorsque l’on s’apprête à jouer et que l’on entend le public qui nous attend ?

Titoff : Je dois avouer qu’entendre les gens commencer à s’installer dans une salle, ça fait monter petit à petit la pression… (rires) On ressent leur présence derrière le rideau, ils parlent, ils rient, ils s’apprêtent – normalement – à se détendre et à passer une bonne soirée alors que pour nous qui sommes sur le point de monter sur scène, c’est le moment où le stress et le trac se font plus que jamais sentir puisqu’on a toujours un peu peur de ne pas être à la hauteur de leurs attentes. Et pourtant, l’envie et l’excitation sont les plus fortes et dès qu’on a mis un pied sur scène, on ne pense plus qu’à s’amuser, prendre du plaisir et surtout en donner ! 

Jouer en plein air comme ça a été le cas lors de La semaine du rire de Draguignan change quoi à tes yeux ?

Pour moi, c’est le top ! Jouer en plein air comme ça, un soir d’été, c’est presque comme si j’avais invité plein de potes dans mon jardin pour un barbecue ! Sauf que si je me mets à faire des merguez pour 3000 personnes, la soirée risque d’être assez longue… (rires) Le plein air, ça représente évidemment des contraintes mais ça a énormément de charme et puis surtout, ça crée une atmosphère particulière. Dans une belle région comme le sud de la France, il fait en général beau et – très – chaud donc les gens sont détendus, assis à la belle étoile, en tenues légères mais quand on joue en extérieur, on n’est pas à l’abri non plus du vent, de la pluie, des klaxons… Je crois que j’ai tout connu au point que je me suis même déjà fait attaquer par une chauve-souris ! (rires)

Le spectacle que tu joues en ce moment n’est pas encore le nouveau ?

Non, je suis en pleine écriture en ce moment et ça avance tranquillement mais sûrement ! D’ailleurs, je ne suis pas en tournée normalement, cette date à Draguignan est un peu spéciale, on me l’a proposée alors je l’ai acceptée comme un joli bonus. C’est un festival qui est complètement offert, autant aux habitants qu’aux touristes, et j’apprécie cette démarche populaire car parmi les gens présents, certains n’auraient peut-être jamais eu l’idée de venir me voir, d’autres n’en auraient peut-être pas eu les moyens… Le prix est un point auquel je fais très attention quand je tourne avec un spectacle car j’estime que si on ne vient pas avec des musiciens et qu’il n’y a pas d’effets spéciaux monstrueux, certains tarifs ne se justifient pas. Il faut une certaine cohérence pour que le public et la production s’y retrouvent.

On te verra donc bientôt sur les planches avec ton dernier one man…

Rien de tel qu’un fainéant qui se met au boulot ! (rires) En effet, on travaille beaucoup en ce moment sur le prochain seul en scène qui devrait être prêt dans quelques mois mais je ne dirai rien de plus pour l’instant même sous la torture ! (rires) Si ce n’est qu’il y aura une vraie surprise et qu’il sera très différent des précédents…

Tu étais à l’affiche de la pièce Inséparables en début d’année…

J’ai adoré jouer cette pièce au Théâtre de la Michodière avec Armelle Deutsch, ça a réellement été une superbe expérience car la pièce était très bien écrite, le public était au rendez-vous et l’équipe s’entendait à merveille. Et puis, le fait de faire autre chose, de se confronter à un autre type d’écriture et à un autre jeu, ça inspire énormément, ça motive à remplir sa feuille blanche ! (rires)

Mais il n’y a pas que la scène…

En parallèle de la préparation du prochain spectacle, j’ai, c’est vrai, pas mal d’actualités en télé et en radio… Dès la première semaine de septembre, j’intègrerai la nouvelle équipe de Touche pas à mon poste sur C8 en compagnie de Cyril Hanouna. J’ai hâte parce que même si on se connaît bien depuis vingt ans, ce sera pour moi un nouveau challenge ! Je n’y serai que deux fois par semaine car il faut que je conserve du temps pour mon spectacle mais je suis certain que ça me plaira car à chaque fois que j’ai été invité sur le plateau, on s’est bien marré et j’ai eu de bons retours sur les réseaux sociaux donc pourquoi ne pas tenter l’expérience ?

Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson • Photos droits réservés

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply