INTERVIEW

Tony Saint Laurent en interview

By  | 

Tony Saint Laurent fait partie de cette jeune génération d’humoristes qui arrive à attirer les foules en masse dans ses salles sans pour autant leur avoir « vendu » quoi que ce soit ! Sans extrait aguicheur ni teasing surproduit, le jeune homme – dont le titre du spectacle, Inclassable, se fait la promesse d’un style empreint d’originalité et d’irrévérence -, a suscité suffisamment d’intérêt pour réussir à jouer plusieurs mois à guichets fermés sur Paris…


« J’ai vraiment tenu à garder ma sincérité… »


MORGANE LAS DIT PEISSON : TU ES SUR LES ROUTES DEPUIS QUELQUES MOIS…

TONY SAINT LAURENT : Sincèrement, je ne vois pas beaucoup de différences entre le public parisien et le public de province, mais le fait de venir à la rencontre de ce dernier me permet à moi de voyager plus et ça, ce n’est pas négligeable ! (rires)

IL Y A LA SCÈNE MAIS TU PARS SOUVENT À LA RENCONTRE DES GENS DANS LA RUE…

C’est vrai que j’ai une petite tendance à alpaguer les passants ou en tous cas à me faire entendre dans la rue pour le bien des vidéos que je partage sur mes réseaux sociaux… (rires) Je recherche entre autres désespérément Sophie de Tinder dès que l’occasion se présente et le public semble s’être attaché à ce gimmick…

TU AMÈNES AINSI LA SCÈNE DANS LA RUE…

En fait, tout est assez imbriqué car je n’ai pas l’impression d’être différent selon les endroits où je m’exprime… Que je sois sur scène, chez moi, dans la rue ou face à une caméra, je reste sensiblement le même. Quand j’ai écrit le spectacle Inclassable – que j’estime être le plus drôle du moment bien entendu (rires) -, j’ai vraiment tenu à garder ma sincérité…

ET TU GARDES ÉGALEMENT LA SURPRISE DE CE QUE L’ON VA RETROUVER SUR SCÈNE…

En effet, bien que je sois assez adepte des réseaux sociaux et des vidéos, je n’ai pas voulu y partager d’extraits de mon spectacle, je préfère que le public qui fait l’effort d’acheter ses places et de prendre du temps pour venir me voir soit réellement surpris…

© Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson • Photos Thomas Brault


Site / Facebook / Instagram / Twitter / Youtube


Interview parue dans les éditions n°406 #1, #2, #3 et #4 Septembre 2019

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply