Non classé

Paul Dewandre Interview

By  | 

Paul Dewandre


en interview vidéo
les_hommes_viennent 

Interview

Paul DEWANDRE


Vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène belge, Paul Dewandre !
Incarnant un genre de professeur sur scène, il livre au public tous ses tuyaux pour essayer de comprendre et surtout tenter d’accepter le sexe opposé comme il est…
Ce n’est pas une mince affaire mais les résultats sont concluants, alors n’hésitez pas une seconde !

Mardi 20 & Mercredi 21 Mars 2012 – 20h – LE PASINO – AIX EN PROVENCE – 39€ & 48€  Réservez ici !
Jeudi 22 Mars 2012 – 20h30 – LA PALESTRE – LE CANNET – 44€ & 49€  Réservez ici !   2 places à gagner ici !
Vendredi 23 Mars 2012 – 20h30 – ZENITH OMEGA – TOULON – De 39€ à 49€  Réservez ici !
Samedi 24 Mars 2012 – 20h30 – LE SILO – MARSEILLE – De 39€ à 49€  Réservez ici !

 

  « J’ai compris qu’il y avait une autre logique que la mienne ! »

Morgane L. : Vous avez un parcours extrêmement atypique qui ressemble à une histoire belge…
Paul Dewandre : Oui un peu effectivement ! Après mes études de commerce et de gestion, j’ai monté une compagnie aérienne en Belgique. Mais en 91, avec la crise du Golfe, les gens ont arrêté de prendre l’avion et en Belgique, nous avons eu au même moment l’assassinat d’un ministre d’État, André Cools. Ça a créé un vide politique à un moment charnière et donc, à mes trente ans, j’ai du changer de vie. Je savais ce que je ne voulais plus mais je ne savais pas très bien par quoi le remplacer. C’est par la vente directe que j’ai trouvé une manière de travailler très sympa et de fil en aiguille, j’ai écrit un 1er livre sur les relations humaines et comment les nouvelles technologies pouvaient impacter nos manières d’acheter et de travailler.

Le besoin de parler des relations hommes / femmes est arrivé comment ?
J’ai assisté à une conférence il y a plus de 15 ans aux États-Unis sur différents thèmes dont le leadership. Il y avait aussi un psychologue américain, John Gray, qui parlait des hommes et des femmes, je n’étais pas là pour ce thème là mais ça a été une révélation !
J’ai vraiment eu des réponses très concrètes à des petites interrogations du quotidien… Pourquoi Corinne, ma femme, se lève le matin  et me dit « Je n’ai rien à me mettre ! » alors que sa garde-robe est pleine ! (rires) Là, j’ai eu le décodeur et j’ai compris qu’il y avait une autre logique que la mienne.

 Une véritable révélation ?
Oui ! Et je me demande pourquoi on ne nous apprend pas ça à l’école ! (rires) Ce ne sont pas de grandes études scientifiques, c’est véritablement du concret. J’avais entendu parler des notions de masculin, de féminin, de yin et de yang mais je ne savais pas bien comment l’appliquer dans mon couple. L’intérêt pour moi c’est ce passage de la théorie à la pratique.

 C’est devenu votre cheval de bataille et vous l’avez intégré dans des conférences et des ateliers ?
J’ai fait énormément d’ateliers et de conférences que j’ai animé pendant 10 ans en particulier en entreprise. Mais comme c’était avec un côté drôle et ludique, pas trop « psy », il y a eu une approche sympa et une envie de partager ça autour de soi.

 L’idée d’en faire un spectacle ?
Elle m’est venue des gens qui me disaient qu’ils avaient autant ri qu’à un spectacle alors à un moment donné, je me suis dit simplement « Pourquoi pas ? ». Je n’avais pas l’appréhension du public mais plus du travail de comédien. Mais le spectacle a tellement vite marché, que même avec les imperfections de mon jeu, les gens venaient pour le contenu. Depuis, j’ai eu le temps d’améliorer mon jeu.

Comprendre le couple permet de mieux comprendre l’humanité en générale ?
Je pense… L’idée, c’est de partir du petit bout de la lorgnette, le comprendre, pour élargir ensuite le champ de vision jusqu’à comprendre les enjeux de notre société qui arrive aujourd’hui à bout de souffle de la logique 100% masculine et de la compétition à outrance. On a désormais besoin de plus de féminin…  

Spectacle « Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus »
Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel

Photos Bussy B

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply