BONNES IDÉES

Mangez-moi, mangez-moi…

By  | 

bonnes idées / les champignons

 

 

En automne, il est plus sage de partir à la cueillette des champignons que d’appuyer dessus !

« L’automne est le printemps de l’hiver »
(Henri de Toulouse-Lautrec)

S’il est vrai que les fruits prospèrent en été, l’automne n’est pas en reste puisqu’une grande variété de légumes, céréales et légumineuses se dégustent à cette saison. Choux, endives, haricots verts, poireaux, épinards, aubergines, courges, carottes, haricots blancs, sarrasin, maïs, riz… Mais aussi châtaignes, coings, myrtilles, kakis, noix et figues vont envahir les étals des marchés en ce mois d’octobre. Parmi toutes ces denrées de saison, en voici une qui non seulement est goûtue et excellente pour la santé, mais qui est également agréable à récolter : le champignon !
Aussi plaisant que soit la récolte, on ne le dira jamais assez mais avec les champignons, la prudence est de mise bien que l’activité de la cueillette reste une super idée pour occuper les dimanches à venir ! 

 

Des livres comme Les champignons d’Edmund Garnweidner paru en août dernier chez Nathan ou Le guide vert réédité cet été chez SolarLes champignons de France – pourront vous aider à faire le tri dans votre panier mais évidemment, la technologie est également passée par là !
Si vous êtes plus adeptes des Smartphones et plus du genre à « Shazamer » tous les morceaux que vous entendez en radio ou vos bouteilles de vin favorites pour les retrouver dans TWIL ou Vivino, sachez que le champignon a lui aussi suivi la tendance en acceptant de livrer tous ses secrets sur des applis de reconnaissance visuelle. En gros, vous tombez sur le spécimen de la journée, vous le prenez en photo et l’intelligence artificielle se chargera de prononcer le verdict : nom, caractéristiques et… comestibilité !
Parmi les mieux notées : Picture Mushroom et Champignouf (qui, rien que pour son nom, mérite d’être téléchargée !)… Sinon, il reste la bonne vieille méthode qui consiste à aller voir son pharmacien pour lui demander de faire le tri !

 

D’ailleurs, si vous n’êtes pas certain des bonnes intentions de quelques-uns de vos champignons, ne les mélangez surtout pas aux cèpes ou bolets bien sous tout rapport ! Prévoyez toujours des petits sachets supplémentaires en partant.
Si toutefois vous aviez un doute quelconque après avoir avalé votre succulente poêlée, n’hésitez pas à appeler immédiatement le centre anti-poison le plus proche ! Il vaut mieux passer un coup de fil peut-être inutile que de finir aux urgences !
En Région Sud, c’est
Marseille au 04 91 75 25 25 où des médecins se relayent tous les jours, 24h sur 24 !

 

Si plus qu’un simple doute, vous ressentez des symptômes dans les 12 heures qui suivent l’ingestion des champignons tels que diarrhée, tremblements, vertiges, vomissements ou troubles de la vue, ne les prenez pas à la légère car votre état peut s’aggraver très rapidement…
Dans ce cas-là, appelez immédiatement le 15 pour être pris en charge et si possible, gardez les restes de vos champignons pour aider à l’identification de l’intoxication !

 

© Delphine Goby O’Brien pour Le Mensuel

 


Mangez-moi, mangez-moi… Conseil n°1 (re)connaître

Mangez-moi, mangez-moi… Conseil n°2 trouve

Mangez-moi, mangez-moi… Conseil n°3 choisir

Mangez-moi, mangez-moi… Conseil n°4 se renseigner

Mangez-moi, mangez-moi… Conseil n°5 s’étonner

Mangez-moi, mangez-moi… Conseil n°6 s’équiper

Mangez-moi, mangez-moi… Conseil n°7 se faire du bien

Article paru dans Le Mensuel n°424 de octobre 2021

 

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply