CONCERT

Dany Brillant en interview pour sa tournée et son album « Dany Brillant chante Aznavour en duo » !

By  | 

 

« Les chansons d’Aznavour, je les ai dans les tripes ! »

 

Les reprises font toujours un peu peur… Difficile de faire « mieux » que l’interprète original, litigieux de proposer quelque chose de trop différent, l’exercice est en effet périlleux et exige autant de talent que de respect de la part de celui qui s’y colle. Adorateur et ami de Charles Aznavour, Dany Brillant s’est aventuré dans ce répertoire connu de tous avec une aisance presque déroutante ! Tel un héritier spirituel, c’est avec naturel qu’il a réussi ce numéro d’équilibriste et ce par deux fois. Après un 1er opus sorti l’an passé, le chanteur a récidivé en compagnie, cette fois-ci, de quelques-uns de ses « confrères » (Pascal Obispo, Vincent Niclo ou Sanseverino) mais aussi d’humoristes (Laurent Gerra) et de comédiens (Antoine Duléry) qu’Aznavour appréciait…

 


 

🎟️ Dany Brillant « chante Aznavour en duo » Nouvel album disponible le 08 octobre 2021 • En concert à La Palestre au Cannet le 06 novembre 2021 à 21h30 (50.00€) • au Casino Partouche de Hyères le 18 décembre 2021 à 21h00 (25.00€) • au Pasino Grand d’Aix-en-Provence le 16 mars 2022 à 18h00 (48.00€)

 


 

 

Morgane Las Dit Peisson : Un nouvel album sortira le 08 octobre…

Dany Brillant : Depuis quelques années, j’ai réussi à dépasser le sentiment d’angoisse qui peut surgir au moment de la sortie d’un nouvel album en ne me concentrant que sur le plaisir que procure ce métier. Je suis conscient qu’il n’y a jamais rien d’acquis et je ne prends rien à la légère mais je veux profiter pleinement du bonheur que c’est de pouvoir, après plus de 35 ans de métier, continuer à faire ce que j’aime.

 

 

Je suis un fan de Charles !

 

L’idée de chanter Aznavour...

Je ne m’en suis jamais caché, je suis un fan de Charles et c’est en grande partie à lui que je dois mon envie de chanter… Ma maison de disques m’a soumis cette idée mais je dois avouer que je n’étais pas très chaud jusqu’à ce que je rencontre la famille d’Aznavour qui m’a encouragé à le faire. Sans cette confiance, je n’aurais jamais osé me lancer dans ce projet !

 

 

Un 1er album sorti en octobre 2020…

Je savais que Charles m’aimait bien et que sa famille validait ce projet donc Dany Brillant chante Aznavour, La bohème n’a pas été le fruit d’un accouchement douloureux ! (rires) Je l’ai enregistré en plein confinement alors que tout tournait au ralenti alors j’ai pu avoir le privilège de prendre mon temps et de m’éclater à le faire sans pression !

 

 

Charles a été une merveilleuse rencontre…

 

Il faut aimer l’homme autant que l’artiste pour reprendre un répertoire ?

Je le crois… En tous cas, si j’avais été déçu en rencontrant l’homme, j’aurais sûrement été moins investi et sincère… Charles a été une merveilleuse rencontre, il a toujours été bienveillant avec moi, il m’a emmené chanter en Arménie, il m’a convié à ses 80 ans à l’Opéra de Paris et au-delà de l’amitié qu’il m’a portée, il comprenait ce que je faisais musicalement et s’y intéressait. À chaque fois qu’il venait me voir en concert, il me donnait de précieux conseils que je m’empressais d’appliquer la fois d’après ! Pour moi, cet homme était un Maître, ça a été une immense chance que de pouvoir le connaître et le côtoyer.

 

 

J’ai voulu célébrer l’œuvre de cet immense artiste !

 

Un besoin de lui rendre hommage…

Les chansons d’Aznavour, je les ai dans les tripes donc à travers le 1er volet sorti il y a un an et celui-ci qui arrive, j’ai voulu célébrer l’œuvre de cet immense artiste dont j’ai trouvé qu’on n’avait pas assez parlé après sa disparition. Et vu l’engouement immédiat du public, j’ai réalisé que je n’avais pas dû être le seul ! (rires) Il nous a laissé, j’en suis convaincu, un héritage qui, comme celui de Molière, sera éternel… Aznavour n’est pas du divertissement, c’est de l’art à l’état pur et surtout, il est universel ! Les bourgeois autant que les immigrés se reconnaissent dans sa poésie populaire…

 

 

J’ai trouvé cette expérience de partage littéralement fascinante…

 

En duo(s) cette fois-ci…

C’est quelque chose d’assez nouveau pour moi qui ai l’habitude de chanter seul et je dois avouer que je n’avais pas particulièrement ce projet en tête ! C’est à force de croiser sur des émissions des artistes qui me témoignaient leur amour pour les chansons d’Aznavour que l’idée de les partager avec eux a commencé à faire son chemin… J’ai proposé à des gens comme Pascal Obispo, Patrick Bruel ou encore Florent Pagny et tous ont immédiatement accepté ! J’ai trouvé cette expérience de partage littéralement fascinante autant artistiquement qu’humainement. Ils ont tous un univers particulier, un talent incroyable et une patte inimitable qui ont donné des couleurs différentes à chacun des morceaux. J’ai adoré faire ce travail ! 

 

Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel / Photos droits réservés

 


 

Interview parue dans Le Mensuel n°424 d’octobre 2021

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply