COUPS DE COEUR

Avec Lynda Lemay, « Il n’y a qu’un pas » entre musique et histoires

By  | 

Sortie de l'album Il n'y a qu'un pas de Lynda Lemay dans Le Mensuel

 

Lynda Lemay « Il n’y a qu’un pas »

musique / chanson française

 

 

« Il n’y a qu’un pas » : Lynda Lemay toujours plus percutante

Il est presque impossible d’écouter les chansons de Lynda Lemay en dilettante, tant ses textes retiennent et captivent notre attention !

Avec son nouvel album Il n’y a qu’un pas, à paraître le 20 janvier prochain, la québécoise au visage d’ange, à la longue chevelure coulant dans le dos et à la guitare en bandoulière, fait une fois de plus preuve, avec sa plume, de virtuosité. Comment fait-elle pour réussir à renouveler ses textes après plus de 30 ans de carrière ? Pour rester toujours aussi piquante et pertinente ? Et pour nous faire passer du rire aux larmes 100 fois le temps d’un album ou d’un concert ? C’est ce qu’on appelle le talent, tout simplement !

Dotée d’un véritable don d’observation qui lui permet d’être toujours en prise avec les sujets de société (dans ce nouvel album, elle aborde entre autres les très contemporaines questions de rapports homme-femme avec Maintenant qu’les hommes) et d’une capacité inégalée à écrire – sous couvert d’humour – des vérités aussi crues que sensibles ; Linda Lemay est une intarissable narratrice qui maintient le public, chanson après chanson, suspendu à ses lèvres comme des enfants captivés par une histoire du soir (écouter L’éternel embouteillage).

Il n’y a qu’un pas est le 6ème album d’une série de 11 opus dont trois paraîtront en 2023. Avec cette dense production, Lynda Lemay veut offrir à son public tous les titres inédits qui traînent dans ses carnets depuis bien longtemps ou ceux griffonnés pendant les confinements.

Alors qu’elle a joué pour la 62ème fois à l’Olympia en octobre dernier, l’auteure-compositrice-interprète continue tout de même à s’étonner de la fidélité sans faille d’un public qui adore se plonger dans son riche répertoire qui a tout du sac de Mary Poppins, à la différence très notable que celui-ci a (beaucoup) plus de fond !

© Claire Thiebaut pour Le Mensuel / Photo DR / Article paru dans Le Mensuel n°438 de janvier 2023

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply