COUPS DE COEUR

« Un conseil d’ami » réunit un quatuor de taille au Théâtre Princesse Grace de Monaco

By  | 

 

« Un conseil d’ami » avec Marie Fugain, Juliette Meyniac, Christian Vadim et Manuel Gélin

 

théâtre / boulevard

  • 24 novembre 2022 / 20:00 / Monaco / Théâtre Princesse Grace
     

 

 

« Un conseil d’ami » : Équation à plusieurs variables

Depuis la nuit des temps, des couples se font et parfois se défont, c’est d’une banalité à pleurer. Pourtant, à bien y regarder de plus près, aucune de ces additions ou soustractions ne se ressemblent en tout point, ce qui n’est d’ailleurs pas sans inspirer les auteurs, réalisateurs ou encore scénaristes que cet étrange binôme ne cesse de captiver. Amour heureux, destructeur, protecteur, fusionnel ou encore possessif, force est de constater qu’entre les lignes de départ et d’arrivée, les trajectoires que prennent tous les courageux qui s’élancent dans une vie à deux sont rarement similaires… Si la plupart d’entre eux souhaitent bien sûr que la fin de leur histoire s’inscrive en épitaphe façon conte de fée, la fameuse formule « ils vécurent heureux » qui a marqué notre enfance ne s’applique pas à tous les participants ! Alors à moins que les deux parties soient miraculeusement sur la même longueur d’onde pour reconnaître qu’elles ne le sont plus tant que ça au quotidien, il y en a forcément une des deux qui souffre un peu plus que l’autre lorsque le couperet tombe…

Désireux de se séparer de sa moitié, le valeureux Alain (campé par Manuel Gélin), ne sachant pas comment s’y prendre pour amortir le choc de l’annonce qu’il s’apprête à lui faire, décide de se tourner vers son ami Boris – heureux en amour et bientôt marié – pour lui demander conseil. Ce dernier, estimant qu’être quitté sans nulle autre raison que de ne plus être aimé est encore plus humiliant et désarmant que d’être abandonné au profit d’une tierce personne, va lui préconiser de mentir à Julie en prétextant une fausse relation extra-conjugale ! Pourquoi faire simple quand le théâtre ne demande qu’à se nourrir de situations alambiquées ? Ni une ni deux, Alain va suivre l’avis de son cher Boris en avouant une faute qu’il n’a pas commise et en livrant le nom d’une personne qui, prétendument, serait la cause de tout ce remue-ménage(s)…

© Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel / Photo DR / Article paru dans Le Mensuel n°436 de novembre 2022

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply