Non classé

La Corniche d’or

By  | 

Ainsi dénommée car peut-être le plus beau lieu de la Côte d’Azur à cheval sur le Var et les Alpes Maritimes, elle s’étend entre Mandelieu-La Napoule et Saint–Raphaël.

Sur une quarantaine de kilomètres la route et la voie ferrée longent au plus près la côte constituée d’une infinité de petites criques escarpées.

corniche-01 h200pxAinsi dénommée car peut-être le plus beau lieu de la Côte d’Azur à cheval sur le Var et les Alpes Maritimes, elle s’étend entre Mandelieu-La Napoule et Saint–Raphaël.

Sur une quarantaine de kilomètres la route et la voie ferrée longent au plus près la côte constituée d’une infinité de petites criques escarpées.

Les voyageurs ferroviaires pour Nice connaissent bien ce fabuleux décor et il est dommage que l’usage de l’autorail panoramique X4200 n’ait été utilisé sur Marseille-Nice que peu de temps en 1959 car le spectacle depuis les sièges pivotants dans la cabine en impériale entièrement vitrée devait être époustouflant.

 

corniche-06 h200pxMais le spectacle le plus extraordinaire s’obtiendra en voiture par la route côtière (D6098 et D1098) et bien que le trajet soit assez court, environ 35km entre la Napoule et Saint-Raphaël, il faudra bien compter 1h30 à 2h00 tellement le décor est magnifique et la route très sinueuse.

 

J’hésite toujours sur le sens de la visite. La logique voudrait de débuter le voyage depuis Saint-Raphaël en fin de matinée pour arriver à la Napoule en milieu d’après-midi. La côte sera bien exposée au soleil et l’on pourra aisément déjeuner en cours de route à Agay,  Anthéor, Le Trayas ou Miramar mais aussi calmer une petite fringale auprès des marchands ambulants répartis sur le parcours.

 

corniche-07 h200pxMais j’aurais un faible marqué pour le parcours inverse, de la Napoule vers Saint-Raphaël, en fin d’après-midi pour arriver à l’heure du coucher de soleil. La lumière est plus dorée, moins écrasante, la grosse chaleur est passée et les jeux d’ombres et de lumière sont beaucoup plus subtils. Les espaces de stationnement et même de simple arrêt sont beaucoup plus fréquents.

 

Cette visite se fera en sortant de l’autoroute A8 à « Mandelieu-la Napoule » pour emprunter la D92 puis la D6007 et au rond-point des Golfs la D2098 en direction de la Napoule. Deux ronds-points plus loin prendre la D6098 avenue du capitaine de Corvette Marche. Vous allez contourner le port de la Napoule puis longer la mer sur votre gauche en direction de Théoule-sur-mer. Ne ratez pas les îles de Lérins bien visibles depuis le petit cap à la sortie de Théoule.

corniche-15 h200pxVous êtes sur la route, vous passez la Galère pour arriver à Miramar où la route deviendra la D1098 en entrant dans le Var, route des Calanques vers le Trayas.

En Quittant le Trayas vous allez parcourir une dizaine de kilomètres de nature sauvage avant d’arriver à  Anthéor. Sans vous en rendre compte vous longez aussi sur votre droite la ligne de chemin de fer et vous pourrez entre-apercevoir ici ou là quelques-uns des nombreux ouvrages d’art qui ont été édifiés pour l’établissement de cette ligne.

Le point d’orgue est à Anthéor où, en contournant la rade, vous verrez à votre gauche la plage et sur votre droite vous longerez le viaduc ferroviaire pour arriver sur le port d’Agay. Un vrai décor de train électrique !

 

Vous allez maintenant vers Boulouris et traversez le Dramont et son sémaphore érigé sur le cap, avec sa plage, haut lieu du débarquement des alliés le 15 août 1944 faisant face à l’île d’Or  que les « tintinophiles » reconnaîtront à coup sûr !

 

esterel-14Vous passerez alors Boulouris, centre très réputé de formation des sports de voile et de plongée.

 

Tout ayant malheureusement une fin, vous arrivez par le port de Sainte-Lucie à Saint-Raphaël terme de ce périple. Pour rallier Fayence vous pouvez, bien-sûr, rejoindre l’autoroute au nord de Fréjus.

 

Vous pouvez aussi sortir de Fréjus par l’ex N7 en direction du Muy et prendre à droite la D4 qui remonte sur Bagnols-en-Forêt en longeant « le Colombier », les camps militaires, « le Pin de la Lègue » puis les ruines de l’ancien plan d’eau de Malpasset tragiquement célèbre.

Après avoir dépassé Bagnols vous traverserez Saint-Paul-en-forêt pour entrer finalement à Fayence par les Quatre Chemins.

 

Gilles Dépé  –  (août 2010)

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply