CONCERT

Julie Depardieu en interview pour la série « Alexandra Ehle » et la lecture musicale « Misia Sert, Reine de Paris »

By  | 

 

« J’ai une tendance à faire ce que je veux… » Julie Depardieu

 

Alors qu’elle est de retour sur France 3 avec son personnage libre et farfelu de légiste dans la série Alexandra Ehle, Julie Depardieu poursuit son petit tour de France en compagnie d’un duo d’amies musiciennes, Juliette Hurel et Hélène Couvert. Dans une lecture musicale pleine d’anecdotes et de commérages, l’érudit trio partage avec le public un intérêt commun pour une femme de l’ombre, affranchie et influente, prénommée Misia Sert

 

 


 

Julie Depardieu pour la série « Alexandra Ehle » et la lecture musicale « Misia Sert, Reine de Paris »

séries / policier / concert-lecture / classique

  • dans La série « Alexandra Ehle » : à partir du 06 décembre à 21:10 sur france 3
  • dans « Misia Sert, Reine de Paris » : 05 janvier 2023 / Monaco / Théâtre Princesse Grace

 

 

 


 

 

Morgane Las Dit Peisson : Misia Sert, Reine de Paris, une lecture musicale…

Julie Depardieu : C’est une idée de la flûtiste Juliette Hurel, que je ne connaissais que de nom. Je sortais d’une chronique radio et je suis tombée sur elle qui m’a dit qu’elle aimerait beaucoup me soumettre un projet. Elle avait lu un livre sur Misia Sert, avait eu un coup de cœur pour ce personnage et voulait essayer, à travers la musique des compositeurs (comme Ravel et Fauré) qu’elle avait rencontrés, de brosser son portrait. J’ai tout de suite été emballée par l’idée et par la personnalité de Juliette même si j’avoue que la flûte n’était pas vraiment l’instrument qui me filait des frissons ! (rires) Et maintenant, grâce à toutes ces découvertes, j’adore ! (rires)

 

 

Tu as découvert Misia…

Julie Depardieu : Elle était géniale ! Je voyais souvent son nom passer en faisant des recherches mais je n’avais jamais pris le temps de découvrir qui elle était… Grave erreur ! (rires) Elle a fait la révolution artistique à Paris entre 1893 et les années 30, elle avait tout le monde dans son salon au quotidien, c’était dément ! Elle était copine avec Renoir, Bonnard, Vuillard, Picasso, Poulenc, Debussy, Mallarmé, Chanel ou encore Ravel qui lui a dédié sa valse… L’avis de cette femme a énormément compté. Elle était très franche, elle avait l’art de révéler le génie des gens et c’était d’ailleurs une immense pianiste qui avait été muse puis mécène. 

 

 

Une femme influente passée inaperçue…

Julie Depardieu : C’est ça qui est dingue ! Elle est exposée partout dans le monde et le grand public ne connaît même pas son nom… J’aurais adoré la côtoyer et c’est pour ça que je suis aussi excitée à l’idée de partager sur scène tout ce que j’ai pu apprendre d’elle ! Elle avait un charme fou, était intelligente, poète et un peu vache aussi… (rires) Une femme comme elle, ça me fait rêver !

 

 

Il y a aussi ton rôle d’Alexandra Ehle…

Julie Depardieu : Ce que j’aime particulièrement avec ce personnage de série, c’est que comme sur scène, je peux le peaufiner tournage après tournage… Il y a un travail artisanal que j’aime beaucoup et je ne vais pas te mentir, c’est hyper agréable d’arriver sur un plateau où tu connais tout le monde et où tu te sens bien tout de suite !

 

 

On a l’impression qu’elle te ressemble un peu ?

Julie Depardieu : Ce n’est pas faux ! Sur le côté désobéissant et fantasque… D’ailleurs, je crois que l’équipe avait imaginé une Alexandra Ehle plus mystérieuse mais avec moi, ça a vite dévié… (rires) C’est un personnage que je trouve hyper attachant, intéressant, qui ne fait pas bêtement tout ce qu’on lui dit sans réfléchir et moi j’aime ça ! Comme elle, j’ai une grosse tendance à dire « oui, oui » devant et à faire ce que je veux quand même ! (rires) C’est très enfantin… Trop peut-être… D’ailleurs, mes gosses font pareil et ça m’énerve horriblement ! (rires)

© Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel au Festival de Ramatuelle / Photos Julie Geant – Carma Films – FTV interview dans Le Mensuel de décembre 2022

 

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply