Non classé

Interview de Jérémy Charvet Le Soldat Rose pour Le Mensuel en 2013

By  | 

Jérémy Charvet

en interview   

jeremy-charvet-le-soldat-rose-en-interview-video-NB

  

 

  JÉRÉMY CHARVET

dans « Le Soldat Rose »

 

 

« Ça parle de tolérance, de différence,

d’acceptation de l’autre… C’est très actuel ! »

 

Qui n’a jamais songé à fuir ce monde qui accueille en son sein tant de drames, de crises, de maladies, d’hypocrisie et de méchanceté ?
Joseph, lui, petit garçon, n’a pas hésité une seconde à s’offrir une parenthèse loin de son quotidien et des problèmes des grands en élisant domicile, le temps d’une nuit, dans un magasin de jouets. Mais au fil des rencontres et grâce à la naissance d’une profonde amitié avec un Soldat Rose incompris, il prendra conscience que ce genre de fugue est inutile tant que l’on conserve une part de son âme et de sa pureté d’enfant pour affronter tout ce qui nous semble si dur à supporter…

 {youtube width= »810″ height= »480″}lIHW67m4hso{/youtube}

jeremy-charvet-le-soldat-rose-en-interview-video-portraitMorgane L. : Comment se passe la tournée du « Soldat Rose » ?
Jérémy Charvet (dans le rôle du Soldat Rose) : Extrêmement bien, on est très surpris ! On est très heureux de voir que les dates se remplissent aussi bien. Du coup on a déjà signé de nouvelles dates sur Paris au Théâtre de la Porte Saint Martin pour l’automne prochain et des dates de tournée pour début 2014 !

Qu’apporte de plus une tournée pour une troupe ?
Vers 17 ans, j’ai déjà fait une comédie musicale « La Légende d’Anao » qui m’a fait plonger dans ce genre de grande famille. Ce sont des moments magiques ! Avec les sept autres comédiens du « Soldat Rose », on s’entend vraiment bien et avec les techniciens, on a tous le même état d’esprit, cette même passion de la scène et du spectacle… Cette tournée permet de resserrer les liens en créant une véritable petite communauté. Le résultat, c’est le bonheur d’être sur scène et de partager tout ça avec le public.

Que raconte l’histoire du « Soldat Rose » ?
« Le Soldat Rose » est un conte écrit par Pierre Dominique Burgaud et Louis Chédid qui raconte l’histoire d’un petit garçon, Joseph, qui en a marre de ses parents, du monde des grands, de ce monde plein de problèmes dans lequel on vit. Pour fuir tout ça, il décide de se réfugier dans un magasin de jouets. Alors qu’il se promène dans le magasin, il rencontre
un personnage, un jouet, le Soldat Rose, que j’interprète. Entre les deux personnages, il y a une réelle interaction et ils vont devenir amis. Grâce au petit Joseph, le public voit le spectacle à travers les yeux d’un enfant.

Combien de personnages évoluent dans le spectacle ?
Nous sommes huit comédiens mais on interprète en tout 13 personnages dont Betty Quette, Asia, Le Gardien de nuit ou encore Le Cousin Puzzle. Mais il y a également la «voix» du magasin qui, cette année, est interprétée par Corinne Benizio qui, avec son mari Gilles – alias Shirley et Dino – avait d’ailleurs créé la mise en scène de ce spectacle.

Elle le fait avec la voix de Corinne ou celle de Shirley ?
(fou rire) Elle le fait avec la voix de Corinne sinon ce serait l’explosion générale chaque soir !

L’enfant va rencontrer plein de jouets dans ce magasin et bien sûr, vous. Mais vous êtes un peu différent des autres…
Oui, je suis rose mais je suis aussi un soldat. C’est un contraste assez important pour un soldat d’être rose ! Le fait que je sois rose attire les filles mais parce que j’ai unejeremy-charvet-le-soldat-rose-en-interview-video-affiche mitraillette elles ne veulent pas de moi… Et les garçons sont attirés mais ne m’achètent pas car je suis rose. Donc je passe mon temps dans ce foutu magasin et je ne suis jamais emporté par personne. Et en plus de ça, je suis tombé amoureux d’une poupée qui a été vendue… Alors je vois passer les autres jouets et je deviens un peu « le chef des jouets », le référent malgré moi. Jusqu’au jour où arrive Joseph, qui m’accepte tel que je suis, enfin !

Ce soldat résume un peu tous nos problèmes d’adultes ?
Voilà, c’est exactement ça. Ça parle de tolérance, de différence, d’acceptation de l’autre… C’est très actuel !

Et c’est en rencontrant l’Homme de ménage que le petit garçon va se rendre compte que tout le monde ne peut pas voir ce monde des jouets ?
Oui, Joseph va se rendre compte que certains ont perdu la magie de l’enfance et qu’ils ne peuvent pas voir ce qu’il voit lui. Il a des yeux « purs ». Malgré ça,il ne pourra pas rester éternellement avec nous parce que contrairement à nous, il a des parents.. Mais c’est déchirant pour moi.

C’est un spectacle qui plaît aussi aux adultes ?
Ce spectacle est devenu universel avec le temps. Il est très bien écrit, pas « gnangnan » et c’est pour ça qu’il a tout de suite connu un grand succès dès sa 1ère version avec -M- et Vanessa Paradis. Ça plait vraiment à tous les publics !



Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel
Interview parue dans l’édition n°335 de Mars 2013

Retour aux interviews

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply