Non classé

Interview de Fanny Fourquez, Anaïs Delva et Marie Facundo – Salut Les Copains, le spectacle musical 2012

By  | 

Salut Les Copains

en interview

salut-les-copains-le-spectcale-musicalb  

  

 
FANNY FOURQUEZ,

ANAÏS DELVA

& MARIE FACUNDO

 

Dans le spectacle musical « Salut Les Copains »

A partir du 18 Octobre 2012 aux Folies Bergères à Paris
Le 8 Février 2013 au Palais Nikaïa de Nice & le 9 Février 2013 au Dôme de Marseille

{youtube width= »810″ height= »480″}33qlYLvN2iU{/youtube}

C’était en pleine période de répétitions, au printemps dernier, que ces trois drôles de dames nous ont fait quelques confidences sur « Salut les copains », le spectacle musical aujourd’hui couronné de succès ! Interprétant les trois seuls rôles féminins du spectacle, les magnifiques Fanny Fourquez, Anaïs Delva et Marie Facundo étaient les plus à même de nous dévoiler tous les secrets du show qui, face à la demande grandissante du public, se verra dans l’obligation de jouer les prolongations au printemps prochain à Paris dès la fin de la tournée ! Les raisons d’une telle réussite ? Sans hésitation, la fraîcheur de la mise en scène, le respect des chansons interprétées et le bonheur qu’éprouve le public à revivre les années yéyé !

 

salut-les-copains-le-spectcale-musical-les-fillesMorgane L : Salut Les Copains sur scène, c’est quoi ?
Marie Facundo (dans le rôle de Nicole) : Salut les Copains c’est une comédie musicale dans les règles de l’art avec une histoire, de la danse et des chansons. On suit une histoire qui intègre les chansons des années 60 que tout le monde connaît, avec le courant yéyé et l’arrivée de la musique anglo-saxonne vers la fin des années 60. On suit l’histoire de Catherine, jouée par Fanny (Fourquez), une étudiante en latin qui s’ennuie un peu. Elle va rentrer dans la rédaction de Salut les Copains, avoir une histoire d‘amour, mais je ne peux pas en dire plus… Car cette histoire d’amour sera un peu interceptée par Anaïs (Delva) qui joue le rôle d’Annie…

Anaïs Delva (dans le rôle d’Annie) : Mais je suis une fausse méchante dans l’histoire ! (rires) Il y a toute une bande de copains dans l’entourage de Catherine et de Michel (Flo Malley), son amoureux. Il y a plusieurs petits couples, des histoires qui se croisent et on voit l’évolution de ces jeunes, qui deviennent des adultes, qui passent de l’adolescence des yéyés, du vent de fraicheur qu’il y avait à cette époque-là, à la contestation, à mai 68…

Fanny Fourquez (dans le rôle de Catherine) : On en profite pour décrire un peu les grands évènements de l’époque, le concert de la Nation, mai 68 etc. On regroupe plusieurs choses, les courants musicaux, les grands évènements historiques dans l’histoire originale de cette bande de copains.

Marie : Sans oublier « l’Idole » (Vincent Heden) qui va faire le lien avec le public. Il est à la fois dans l’histoire et un peu le « Maître de Cérémonie », le narrateur qui aura des interactions avec le public. Dans ce spectacle, on va retrouver l’ambiance des années 60, cette atmosphère fraîche et colorée, avec les musiques de Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, les Chaussettes Noires, France Gall…

Quel est le but de ce spectacle ?
Anaïs : Ce n’est pas un spectacle qui se prend la tête, on est là pour passer un bon moment, s’amuser à réécouter ces chansons avec une belle histoire. C’est vraiment une petite bulle d’air frais !

Marie : C’est aussi l’occasion de faire découvrir cette décennie à notre génération car on va vraiment la parcourir en entier.. C’est une belle occasion de découvrir historiquement cette période.

Quels sont les secrets pour plaire à toutes les générations ?
Anaïs : Les gens vont découvrir une très belle esthétique sur scène dans les costumes et les décors. Des choses très ingénieuses ont été créées pour que les gens découvrent le magazine et l’émission de radio. Ce qui a été imaginé par Stéphane Jarny et Stéfanie Jarre pour les décors est vraiment chouette et Vanessa Coquet, qui s’est occupée de nos costumes, est très respectueuse de l’époque puisqu’il y a des codes qui lui sont propres. On a toutes un style, moi je suis très « rockabilly » avec mon partenaire, Grégory Deck. Nicole et son amoureux (interprété par Alexandre Faitrouni) sont dans un style plus coloré, plus yéyé. Fanny et Flo Malley qui jouent les rôles de Catherine et Michel vont être dans quelque chose de plus « class ». Il y aura des codes que les gens vont retrouver mais avec ce côté mode et actuel. Je pense que ça va parler à tout le monde, à un grand panel de personnes.

Quelles femmes des années 60 auriez-vous été ?
Marie : Audrey Hepburn parce qu’elle a plein de robes ! (rires)

Anaïs : Très bonne question… Je pense que j’aurais été assez yéyé ! Pour ce vent de fraîcheur, ce moment un peu historique, je pense que j’aurais bien aimé le côté facile. Mais en mai 68, j’aurais plutôt été du côté des hippies pour vivre à la cool !

Fanny : J’aurais aimé être Barbara.

Pourquoi selon vous le public a-t-il besoin de ce retour
dans le passé ?
Anaïs : Je crois que ce sont les crises qui font ça. Je pense qu’on vit une époque difficile, pleine de crises politiques et financières, et que l’on a envie de fraîcheur. Les années 60 sont vraiment très représentatives de ça. Les jeunes se posaient moins de questions. C’est une chose que mon père m’a toujours dit, ils voyaient la vie en rose bonbon !

Que représentait « SLC » à cette époque ?
Marie : L’arrivée de cette émission a vraiment été une petite révolution. À peine rentrés chez eux, les jeunes écoutaient l’émission de Daniel Filipacchi pour découvrir des chansons qui étaient très bonnes !

Fanny : C’est ce que j’allais dire, il y avait vraiment de la bonne musique qui parlait à toute une génération. Avant ça, la musique était un peu réservée à une catégorie. Et d’un coup, les chansons se sont mises à parler aux jeunes. C’était un peu révolutionnaire, un peu rebelle de faire ça, ça donnait un petit côté un peu pimenté !

Un titre vous a plus particulièrement marquées ?salut-les-copains-le-spectcale-musical-troupe
Anaïs : Je suis très fan de Gainsbourg et je suis extrêmement contente de commencer le spectacle avec une de ses chansons « Poupée de cire, poupée de son ». Chanter du Gainsbourg, ça, c’est vraiment chouette ! (rires)

Fanny : J’interprète une chanson des Beatles « Yesterday ». La musique anglaise me tient réellement à coeur et avoir un titre comme ça est vraiment un très, très grand bonheur !

Marie : J’avais vraiment envie de chanter « La plus belle pour aller danser » parce que c’est Aznavour… Du coup quand on m’a dit qu’elle serait pour moi, j’étais vraiment contente ! Je trouve que c’est une chanson belle et simple. Mais j’affectionne aussi beaucoup « Itsi Bitsy » car je revois Dalida…

Anaïs : Je vous balance un truc : pendant les auditions, Marie s’est mise en maillot de bain pour chanter « Itsi Bitsy » devant tout le casting…

Marie : Mais ça a marché : j’ai eu le rôle ! (fou rire général)



Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel

Montage vidéo par Aurélien Didelot
Interview parue dans Le Mensuel n°333 – Janvier 2013

Retour aux interviews

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply