INTERVIEW

Interview de Damien Sargue pour Le Mensuel en 2014 – Danse aves les Stars la Tournée

By  | 
Damien Sargue

en interview 

damien-sargue-interview-danse-avec-les-stars-en-tournee-2014-b

 

 


DAMIEN SARGUE
 
 
  

Tournée Danse avec les Stars

 

« Les danseurs sont des gens très importants

qui se retrouvent souvent malheureusement au second plan… »

C’est au terme de quatre années d’émissions télévisées, que les producteurs de Danse avec les stars ont décidé de sauter le pas en adaptant leur concept pour la scène et en se lançant dans une grande tournée nationale. Au programme donc, un jury de professionnels, deux animateurs, des stars, des danseurs et un public qui pourra librement et instantanément exprimer son opinion en votant à l’issue du spectacle. Animée par Sandrine Quétier et Vincent Cerutti, cette tournée accueillera des participants de toutes les saisons confondues parmi lesquels Lorie et Damien Sargue bien entendu, mais également Laurent Ournac, Philippe Candeloro, Gérard Vives, Laury Thilleman et la gagnante de l’ultime saison qui vient de s’achever, la jolie Alizée. Tous seront accompagnés par les danseurs les plus remarquables de l’émission pour un prime time en grandeur nature…

 

   

damien-sargue-interview-danse-avec-les-stars-en-tournee-2014-cMorgane L : On va vous retrouver sur scène à Nice et Marseille pour la toute première tournée de Danse avec les Stars qui commence le 19 décembre à Bercy. Avez-vous eu une petite hésitation en acceptant ce projet ?

Damien Sargue : J’étais plutôt très content ! Quand on me l’a proposé, et j’ai d’ailleurs eu l’honneur d’être un des premiers à recevoir cette proposition, ça m’a fait un immense plaisir. J’ai tout de suite accepté car comme je me suis fait éliminé au quatrième prime time, l’expérience a été un peu courte pour moi ! (rires) Je suis très heureux de partir en tournée car j’ai vraiment apprécié participer à cette émission.

On va retrouver à peu près le même concept que dans l’émission avec les présentateurs, le jury, le public et les danseurs ?

Cette tournée, c’est exactement le même concept que celui de l’émission sauf qu’on l’emmène dans tous les Zéniths de France ! Le public pourra voter, les juges seront là eux aussi. Nous, en tant que candidats, avons deux danses chacun où nous serons notés par les juges et le public de la salle. Il y aura un gagnant différent à la fin de chaque soirée mais la grosse différence avec l’émission, c’est qu’il n’y aura pas d’éliminations. Sinon à la fin de la tournée, on se retrouverait plus qu’avec une seule personne ! (rires)

C’est plaisant de retrouver une atmosphère de colonie de vacances ?

C’est exactement ça ! Je vais pouvoir retrouver ce que j’avais tant aimé dans les comédies musicales auxquelles j’ai participé comme Notre-Dame de Pariset Roméo et Juliette. C’est d’ailleurs ce qui m’a tout de suite plu dans le fait de faire la tournée de Danse avec les Stars. J’adore cette ambiance de troupe, l’idée de faire un spectacle, d’être en interaction avec le public, c’est ce qui est intéressant quand on est chanteur et comédien. Il n’y a rien de mieux que d’être avec le public. Notre métier c’est faire de la scène.

Revenir sur scène uniquement pour danser sans chanter, ce n’est pas un peu curieux ?

Un peu oui ! Car même si maintenant je me débrouille un petit peu mieux en danse, je reste toujours chanteur ! (rires) Mais je suis certain que ce sera très intéressant. J’ai aimé, par la danse, apprendre à transmettre quelque chose, une émotion, autrement que par la voix. Communiquer par le corps, je trouve ça passionnant surtout lorsque l’on danse en couple. L’interaction qui existe entre deux personnes sur scène qui souhaitent transmettre une même émotion ensemble, en même temps, ça m’a vraiment plu. C’est tellement intéressant que je ne serai pas trop frustré de ne pas pouvoir chanter ! (rires)

Est-ce que la danse était quelque chose qui vous attirait particulièrement ou c’était un peu déroutant au départ ? C’est venu relativement naturellement ou c’était un petit défi ?

Non, non, il n’y avait rien de naturel pour moi là-dedans ! (rires) C’était un défi car même si j’ai fait deux ou trois pas de danse dans Roméo et Juliette et Notre Dame Paris, c’était très furtif ! On était loin d’un vrai numéro de danse. J’ai appris à aimer la danse au fur et à mesure des années car je côtoyais beaucoup de danseurs et de danseuses dans ce milieu. Mais j’ai d’autant plus apprécié la danse à sa juste valeur quand j’ai commencé à la pratiquer réellement pour l’émission Danse avec les Stars. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai eu une petite révélation, quelque chose m’a plu an particulier dans la danse contemporaine. C’est quelque chose que j’aimerais conserver et approfondir pour moi personnellement, pour mon plaisir et pas forcément pour travailler. C’est une activité très enrichissante.

Je présume que le rythme a quand même été assez intense et que ça a demandé un travail énorme. Comme ça, ça semble toujours plus ou moins facile mais ça requiert une longue préparation, un travail musculaire… Qu’est-ce que ça vous a appris sur vous, sur votre personnalité ?

On en apprend beaucoup voire énormément sur soi. Évidemment, je me connaissais déjà un peu car avec les répétitions des spectacles que j’ai pu faire, j’avais déjà bien évolué et grandi mais je n’ai pas le souvenir que ça avait été aussi intense que pour Danse avec les stars.Quand on monte un spectacle sur deux mois, on va travailler tous les jours de 10h à minuit, mais avec des moments de repos dans la journée, on va faire des essais lumières, des placements dans le décor, des choses pas obligatoirement fatigantes. Alors que pour l’émission, c’était au rythme de six jours par semaine et de cinq heures minimum de danse par jour avec à peine quinze minutes de pause pour respirer. On tire un maximum sur la corde pour être prêt pour l’émission et donc on apprend énormément sur soi. On se rend compte qu’on arrive à bosser en ayant des courbatures partout, des micro-déchirures, des bleus, on vit la vie d’un danseur. A chaque fois, on se dit qu’ils sont un peu douillets cesdamien-sargue-interview-danse-avec-les-stars-en-tournee-2014-d danseurs mais là je les comprends beaucoup mieux ! (rires) Et puis on apprend à bosser dans l’urgence. Tout ça est vraiment intéressant.

L’organisme a dû souffrir les premiers jours…

Oui, il faut faire attention parce que on peut vite se faire mal et se retrouver bloqué pendant deux semaines ! Il faut faire très attention car le corps subit en trois semaines ce qu’il n’a pas jamais connu pendant des années ! (rires) Il faut apprendre à tenir le rythme, à rentrer dans une espèce de mécanisme où quoi qu’il arrive, on continue dans un objectif de réussite de dépassement de soi…

Vous garderez en mémoire une rencontre particulière pendant l’émission ?

Il y en a eu énormément. J’ai été très heureux de rencontrer tous les participants car l’ambiance sur l’émission était vraiment excellente. Mais si je devais retenir quelqu’un plus que les autres, ce serait évidemment Candice parce que c’est avec elle que j’ai passé le plus de temps. Il faut savoir qu’à la base, on nous appelle pour faire cette émission, on accepte ou non, mais on ne sait absolument pas avec qui on va se retrouver pour danser et avec qui on va passer six jours sur sept à travailler. Malgré ça, avec Candice, ça s’est très bien passé !

Après les multiples émissions sur le chant, Danse avec les stars est un peu la preuve qu’en France, la danse commence à trouver sa place ?

Vous avez raison totalement. Et puis ça fait du bien aussi de voir, dans tout le panel audiovisuel, des émissions qui changent un petit peu. C’est vrai qu’il existe des tas d’émissions de chant ou de concours de chant depuis plusieurs années, alors sur la danse, c’est un peu plus nouveau. J’ai d’ailleurs commencé par ça, avec Sacrée Soirée, quand j’avais onze ans, lors de la sortie de mon premier 45 tours. Mais c’est vrai qu’une émission de danse consacrée uniquement à la danse, ça fait du bien car j’estime que les danseurs doivent être mis un peu plus en avant. C’est quelque chose que l’on apprend vite en tant que chanteurs de comédies musicales car on ne peut que s’apercevoir du boulot de dingue des danseurs ! Ils se donnent beaucoup de mal, travaillent énormément et je m’en rends encore plus compte maintenant que j’ai un petit peu vécu pendant quelques mois ce qu’ils peuvent vivre depuis des années. Les danseurs sont des gens très importants qui se retrouvent souvent malheureusement au second plan mais là c’est très bien qu’ils soient sous les projecteurs car ils le méritent amplement !



Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel
Montage vidéo réalisé par Aurélien Didelot
Interview parue dans l’édition n°344 de Janvier 2014
lorie-damien-sargue-interview-danse-avec-les-stars-en-tournee-2014-e

Dates de tournée ici
Retour aux interviews

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply