Non classé

Olivier De Benoist dans « Très très haut débit » en interview pour Le Mensuel – 2013

By  | 
Olivier De Benoist

en interview 

spectacle_olivier-de-benoist_casino-palais-mediterranee-nice_janvier-2013   

 


OLIVIER DE BENOIST
 
 
 


Interview réalisée en 2013

 

« Si j’étais une femme engagée, je serais ma femme…
Parce qu’il faut être très engagée pour supporter un humoriste…
»

{youtube width= »810″ height= »480″}tnZYcB-1X0Q{/youtube}

Il nous l’avait avoué la dernière fois, Olivier De Benoist, contrairement aux apparences trompeuses dans bon nombre de sketches, est un grand romantique. Alors quoi de plus normal pour un amoureux de la gente féminine trop souvent incompris par celle-ci que de nous parler de toutes les femmes qu’il admire le plus ?
Se prêtant au jeu avec autant d’humour que de sincérité, on s’aperçoit assez rapidement qu’il y a effectivement peut-être plus de femmes qui sommeillent en lui que de machos avérés…

 

interview-olivier-de-benoist-2013Tout va bien depuis ta soirée « Coca light » avec Mathieu Madénian ? (interview ici)
Olivier De Benoist : En fait je dois t’avouer que Madénian a besoin de moi parce qu’il n’est pas drôle ! Il m’a suivi et voilà pourquoi je ne lui donnerai plus jamais mes destinations de vacances ! (rires)

C’est indéniable, tu aimes les femmes… Alors si tu étais une femme politique ?
Je serais Angela Merkel. Parce qu’elle ressemble à un homme.

Une femme humoriste ?
Alors Foresti sans hésiter ! Parce que c’est la meilleure. Elle a tout pour être la meilleure, la gestuelle, la comédie, elle me fait penser à Louis de Funès, au féminin.

Une actrice française ?
Je réfléchis un peu quand même. Il y en a beaucoup que j’aime beaucoup. Mais je dirais Marion Cotillard parce que c’est la seule, depuis quelques années, à être capable de se transformer. Elle est capable d’épouser un rôle. Et quand elle a fait « la Môme », on ne voyait plus Marion Cotillard.

Une « écrivaine » ?
Anna Gavalda ! J’ai adoré ses livres parce qu’elle lit dans l’âme des gens. Quand on lit un livre d’elle, on s’entend parler.

Une star américaine de cinéma ?
Il y en a beaucoup mais une qui me toucherait particulièrement… Quitte à dire une banalité, Marilyn Monroe. On l’imite mais elle est la féminité absolue. Elle et Audrey Hepburn. Je ne sais pas pourquoi mais quand on voit ces femmes là il y a une espèce de féminité absolue qui s’en dégage, elles sont la quintessence de la féminité.

Une chanteuse ?
J’aime beaucoup Nolwenn Leroy. Parce qu’elle est bretonne, je suis à moitié breton et je la trouve extraordinairement jolie et gracieuse.

Une diva américaine ?
Jennifer Lopez pour ses concerts. Arriver à faire un show pareil c’est extraordinaire. Je l’adore pour le show mais je la trouve très belle, évidemment et elle chante admirablement bien.

Une personnalité religieuse ?
J’aime beaucoup Soeur Emmanuelle. Je suis un grand fan. La jeunesse de cette femme à quatre-vingt dix balais était impressionnante, elle irradiait !

Une femme engagée ?
Une femme engagée ? Je vais dire ma femme ! (rires)

On n’a pas dit kamikaze…(rires) On a dit engagée…
Ma femme quand même ! Parce qu’il faut être très engagée pour supporter un humoriste… Et toi, parce que tu es journaliste et que tu évolues dans le dernier espace de liberté.

Une personnalité historique ?
Jeanne d’Arc. Pour le courage qu’elle a eu, à son âge, de faire ce qu’elle a fait. Ou alors Clara Morgane ? Non Jeanne d’Arc parce qu’elle a tout de même sauvé la France !

Un personnage féminin de BD ?
Ah ! J’aime beaucoup la majordome dans Treize. Mais il n’y a pas beaucoup de femmes dans les BD.

Une femme du quotidien ?
Une Working Girl. Je trouve ça bien une femme qui bosse. Aujourd’hui j’ai du mal à imaginer qu’une femme s’épanouisse en gardant ses enfants, même si c’est le plus beau métier du monde. Je trouve que les femmes qui arrivent à jongler entre la vie professionnelle et leur foyer sont formidables.

Une femme de ton entourage ?
Ma mère ! On se ressemble, ça aide. Elle est capable de comprendre les mêmes choses que moi sans qu’on ait besoin de s’expliquer et ça aide !


Propos recueillis et photos par Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel

Prise de vue par Arnaud Raskin
Montage vidéo par Aurélien Didelot

Interview parue dans Le Mensuel n°334 – Février 2013

 Retour aux interviews

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply