Non classé

LE QUELLEC – Interview

By  | 

S. LE QUELLEC

en interview

 « Il y a une belle dynamique dans le canton. Je me suis sentie portée par cette énergie et je pense que sur la finale ca m’a aidé. Merci ! » 
31586_Le_Quellec   Stéphanie Le Quellec

« Il y a eu une belle dynamique dans le canton… Je me suis sentie portée par cette énergie et je pense que sur la finale ça m’a aidé… Merci ! »

Morgane L : Le Four Seasons…
Stéphanie Le Quellec : Je suis arrivée il y a 5 ans. Avec mon mari, David, on travaillait au Georges V à Paris et quand la chaîne Four Seasons a parlé de faire un hôtel dans le sud, on a voulu faire l’ouverture.

La vie de famille ?
Ce n’est pas facile mais je pense que quand on a envie, on se donne les moyens. On avait vraiment envie de vivre notre passion alors on a trouvé les solutions.
Evidemment, ce sont des concessions sur la vie personnelle car on ne voit pas beaucoup les enfants mais quand on est avec eux, les moments sont entiers et 100% dédiés à eux !

Top Chef…
S’inscrire était un pari en famille ! Je ne pensais pas être sélectionnée et je me suis bien faite avoir ! (rires)

Cuisine et caméra…
La cuisine prend le dessus sur la caméra !
On en fait l’abstraction complète à partir du moment où le chrono part, il n’existe plus que la cuisine !
Je suis quelqu’un de posé dans ma cuisine alors j’essaye de prendre du recul, de bien analyser les choses. Je me suis mise en peu en retrait au début de l’aventure mais la caméra, on l’oublie très vite.

S’imaginer gagnante ?
Si on n’y croit pas, il ne faut pas y aller ! Je dis toujours qu’il ne faut pas partir dans l’esprit d’être gagnant mais pour gagner…
Donc j’y suis allée clairement dans l’objectif d’aller au bout. Surtout avec ma position ici, j’avais plus à perdre qu’Alexis ou Tiffany qui étaient plus jeunes, sortaient de l’école hôtelière et qui avaient tout à prouver.
Moi j’étais quand même sous-chef dans un restaurant étoilé donc ça a été une vraie remise en question…

Projet ?
En même temps que Top Chef j’ai eu l’opportunité de prendre la direction des cuisines, ici, où je peux m’exprimer pleinement dans les assiettes, je suis épanouie ici.., donc un projet personnel… peut-être, peut-être pas, on verra !

Rythme éreintant…
La créativité a été mise à rude épreuve et en sortant, ça m’a fait l’effet d’une éponge qu’on aurait pressée, il ne Fallait plus rien me demander ! (rires) Maïs c’est ça qui m’a forcé à m’exprimer davantage dans l’assiette, ça a su réveiller en moi la créativité qui n’osait pas toujours s’exprimer.

Cliquer sur l’écran pour démarrer la vidéo
{flv width= »720″ height= »480″}Le Quellec Tourrettes{/flv}

Principales qualités ?

En cuisine, la passion ! Ce n’est pas un métier qu’il faut faire sans passion… L’esprit d’équipe parce que tout seul on est rien… Et je pense qu’il faut avoir du sang-froid.

Prochain défi ?
Une étoile Michelin sur le Faventia et après, le Meilleur Ouvrier de France…

Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply