INTERVIEW

Gus, l’illusionniste, en interview pour son spectacle et son livre de magie

By  | 

 

« C’est un véritable hold-up de plaisir ! »

 

Avec quelques objets du quotidien comme une raquette, un jeu de cartes ou une bouteille de vin, Gus (qui n’est réellement entré en contact avec la magie qu’en 2009) débarque sur scène avec une simplicité et une sympathie si désarmantes qu’on aurait presque du mal à croire qu’il est en mesure de nous époustoufler et pourtant… Sans décors gigantesques ni trucages, le jeune homme exécute ses tours avec autant de dextérité que d’humour !

 

 


🎟️  Gus pour son spectacle « Illusionniste »

  • 15 avril 2022 : Casino Terrazur / Cagnes-sur-Mer / 20h00 / 28.00€
  • 26 octobre 2022 : Le CEPAC Silo / Marseille / 20h30 / 27.00€

📚 Et pour son livre « Gus illusionniste, 30 tours et manipulations » paru le 14 janvier 2022 chez les éditions de La Martinière / 13.90€

 


 

Morgane Las Dit Peisson : Sur scène…

Gus : Tout se passe extrêmement bien en ce moment, c’est un véritable hold-up de plaisir toute cette histoire ! (rires) Je suis très conscient de la chance que j’ai… Nos salles étaient pleines avant les multiples reports de dates et malgré la période compliquée, le public m’a fait l’honneur de conserver ses places et de m’avoir attendu. C’est hyper touchant et depuis que la tournée a repris, je savoure encore plus chaque moment passé sur scène !

 

 

Et en librairie…

Je trouvais qu’il manquait, pour le grand public, un livre qui soit accessible pour découvrir des manip’ « cool » et dans l’air du temps. J’ai « profité » du confinement pour l’écrire, le peaufiner et réfléchir à toutes les photos nécessaires. 

Technicité et humour…

L’humour est hyper important pour moi, je crois d’ailleurs que je suis encore plus heureux de faire rire les gens que de les bluffer ! Même si, évidemment, le top c’est de réussir à faire les deux dans mon cas ! (rires) Et puis, quand on débute la magie, on le fait en close-up, de table en table, donc ça vient assez naturellement d’ajouter du gag et de l’humour. Il faut se faire « accepter » par les gens qu’on dérange donc on ne peut pas arriver façon huissier ! (rires)

 

 

La magie n’était pas, pour toi, un rêve de gosse…

C’est vrai que contrairement à beaucoup de magiciens, je m’y suis intéressé sur le tard. Je connaissais un vieux tour tout pourri et tellement long que les gens s’endormaient avant que je ne le termine donc je n’avais sincèrement aucune prédisposition pour me lancer dans cette aventure ! (rires) J’ai eu un flash pendant que j’étais dans une école de commerce à l’étranger – et que donc, clairement, j’avais du temps libre (rires) en regardant un DVD de Bernard Bilis, le magicien du Plus grand cabaret du monde. Tout à coup, ça a changé ma vie ! Je me suis intéressé à la magie et j’ai découvert, dans un bouquin, des « secrets » qui m’ont prouvé que c’était un exercice accessible à tous. Je me suis alors transformé en une espèce de geek avec un jeu de cartes dans ma toute petite chambre à Hong-Kong puis j’ai fait le tour des bars tous les soirs pour travailler la magie en situation !

 

 

Un désir acharné de réussir ou d’émerveiller ?

Les 2 ! (rires) J’ai eu un vrai coup de foudre pour les jeux de cartes avec lesquels on peut faire des trucs incroyables et l’idée de transmettre ma passion aux gens en les impressionnant ou en les faisant rêver, procure une sensation incomparable ! Et puis, ce qui est vraiment magique, c’est que je peux faire des tours à des chinois ou des mexicains tant l’illusion est universelle ! En revanche, c’est vrai que j’ai une petite tendance à m’acharner quand je m’intéresse à un domaine, je ne lâche généralement rien tant que je n’y arrive pas… (rires) Ça a été le cas avec les sports de glisse et récemment, je me suis mis à la guitare… (rires)

© Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel / Photos Thomas Braut

 


Interview parue dans Le Mensuel n°430 d’avril 2022

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply