Non classé

Amandine Bourgeois interview

By  | 

Amandine Bourgeois

en interview 
clip
amandine_bourgeois

Interview

Amandine BOURGEOIS

20 avril 2012 – 20h30 – Salle du Canton – Monaco – 32€


Interview de Thomas Dutronc  qui l’accueille en première partie de son spectacle.

« Une des chansons, « Le temps est à la pluie », est construite, elle, comme un polar… »


{youtube width= »810″ height= »480″}2PqrrmMHpy8{/youtube}

C’est en première partie du concert de Thomas Dutronc à Monaco qu’Amandine Bourgeois vous livrera une partie de son tout dernier album
intitulé « Sans amour, mon amour » sorti le 19 mars dernier.

Plus affirmée que jamais, la belle blonde s’est adonnée à un style qui lui est propre et qui nous révèle ses premières amours pour le rock et la soul…
Une petite merveille à découvrir de toute urgence !


Morgane L :
J -5 pour le 2ème album… Tu es dans quel état d’esprit ?

Amandine Bourgeois : Impatiente et angoissée ! Les deux sentiments à la fois parce que je ne sais pas comment l’album va être accueilli même si j’ai hâte de le faire découvrir.

Il y a plus de pression quand on sort son 2nd album ?

Pour moi, c’est un peu particulier puisque je sors d’une émission de télé-réalité et que pour le 1er album, contrairement à beaucoup d’artistes, je n’ai pas pu prendre le temps, j’ai dû le sortir très vite.
Mais en même temps, je bénéficiais de la médiatisation Nouvelle Star donc même si j’étais angoissée à l’époque, je me sentais rassurée à ce niveau-là, je savais que j’allais vendre des albums grâce à ça.
Sur le 2ème, c’est différent, c’est Amandine Bourgeois toute seule ! (rires)

A l’écoute de ce nouvel album, on sent une ambiance plus rétro mais moderne, plus rock, plus soul… On est plus proche de ton univers musical ?
C’est tout à fait ça ! C’est rétro et moderne à la fois, le style est soul rock et j’ai vraiment voulu avoir le son british.
Je suis donc partie trois mois en Angleterre pour enregistrer l’album avec des supers musiciens anglais dans des grands studios mythiques, vintage et c’est vrai que je suis revenue à mes premières amours et à ma culture soul.
Les chanteuses qui m’ont inspirée sont Tina Turner, Joss Stone, Sharon Jones, Aretha Franklin. Sur le 1er album, j’ai eu envie d’explorer, d’aller ailleurs, d’essayer la chanson française, la chanson à textes, dans un côté un peu pop rock mais là j’ai vraiment désiré revenir à mes origines que ce soit dans les textes ou dans les thèmes abordés. 
Sur une chanson comme « En claquant des doigts », on a abordé le thème d’une nana qui engueule son mec et ça peut faire référence aux thèmes soul de l’époque des sixties, lorsque Aretha Franklin engueulait ses mecs en disant « Respect » !

Le 1er single choisi « Sans amour » est très positif pour traiter d’une rupture, c’est rare de la traiter ainsi…
Oui… J’avais envie de raconter une rupture en la dédramatisant et en la présentant de manière ironique !

Le fil conducteur de cet album ? L’amour dans tous ces états ?
Oui, il parle d’amour… De coups de foudre, de ruptures, de vie de couple… Tous les sujets qui tournent autour de l’amour sont abordés.
Une chanson, « Le temps est à la pluie », est construite, elle, comme un polar. Une jeune femme est interrogée par un inspecteur de police et au fur et à mesure de l’histoire, on apprend qu’elle tue ses amants ! (rires) C’est un super texte mais ce n’est pas autobiographique, attention ! (rires)
Même si toutes ces chansons me ressemblent dans le côté galères affectives que j’ai pu vivre ! J’espère que cet album sera une thérapie… (rires)
Comment arrive-t-on encore à créer autour d’un thème comme l’amour et à se libérer de tout ce qui a été fait ?
C’est vrai que c’est un thème infatigable, intarissable, universel…
Les plus belles chansons dans notre patrimoine français sont des chansons qui parlent d’amour et qui ont été portées par Jacques Brel, Edith Piaf…
Mais je pense sincèrement que c’est une thématique inépuisable, il n’y a pas de limites en amour ! (rires)

Tu préparais cet album depuis combien de temps ?

C’est un album que j’ai en tête depuis très longtemps puisqu’il y a des chansons que j’avais déjà en construction lors de mon 1er album comme « Envie d’un manque de problèmes »  ou « Le revoir » mais elles n’étaient pas encore abouties.
Je rêvais de faire cet album depuis très longtemps mais il fallait accepter le temps et attendre de rencontrer les bonnes personnes…

Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply