COUPS DE COEUR

Alex Goude en interview pour son retour sur scène dans la pièce « Cache-moi si tu peux ! »

By  | 

 

« Je  suis passé du rigolo de service au rigolo intelligent ! » 

 

Visage bien connu du PAF, grâce entre autres à La France a un incroyable talent et aux programmes éducatifs Lumni qui ont certainement permis d’éviter quelques drames familiaux pendant les confinements, Alex Goude a accepté de remonter sur scène dans une comédie contemporaine que les adeptes d’Au théâtre ce soir vont adorer, puisque triangle amoureux, portes qui claquent et quiproquos sont de la partie…

 

 


 

🎟️ Alex Goude pour la pièce « Cache-moi si tu peux ! » à Menton le 26 février 2022   ANNULÉ  /  à Sanary-sur-Mer le 27 février 2022   ANNULÉ  /  à Châteaurenard le 03 avril 2022

Gagnez vos invitations pour la pièce « Cache-moi si tu peux » avec Alex Goude à Menton !

Gagnez vos invitations pour la pièce « Cache-moi si tu peux » avec Alex Goude à Sanary-sur-Mer !

 


 

Morgane Las Dit Peisson : La pièce Cache-moi si tu peux ! est toute nouvelle…

Alex Goude : Oui et c’est assez incroyable car, sans promo, les 3 premières représentations étaient déjà complètes ! C’est d’autant plus appréciable que j’étais vraiment angoissé à l’idée qu’avec le contexte sanitaire, le public ne se déplace pas… 

Un retour sur les planches après 15 ans d’absence scénique…

Autant je ne suis pas trop sujet au trac qu’en effet, après 15 années passées loin des scènes françaises, j’ai ressenti une petite appréhension… (rires) Je me suis produit aux États-Unis entre deux mais ici, on m’a surtout vu évoluer à la télé donc je n’étais pas certain que les gens allaient être partants pour me voir au théâtre. 

 

 

Une pièce à trois…

J’ai le privilège de jouer avec deux super nanas ! Léa François et Jane Resmond sont très différentes l’une de l’autre mais hyper complémentaires. L’une est très traqueuse tandis que tout semble glisser sur l’autre, mais elles ont pour point commun d’être aussi adorables l’une que l’autre ! C’est une chance qu’on s’entende aussi bien, surtout sur une pièce que l’on espère jouer au long cours…

Un Boulevard moderne…

Complètement ! C’est un Boulevard imaginé par Sacha Judasko et Vincent Leroy dans lequel j’incarne Jérôme, en couple deux fois… J’ai une femme et une maîtresse, évidemment l’une ne connaît pas l’existence de l’autre et, au moment où l’une sort faire des courses, l’autre débarque avec sa valise pour passer le confinement avec moi ! Il va falloir que je trouve un stratagème pour les faire cohabiter sous le même toit sans qu’elles ne se doutent de rien… Autant dire que ça va être sportif ! (rires)

 

 

Une carrière artistique aux États-Unis mais pas que…

À force de présenter La France a un incroyable talent, j’en ai déniché quelques-uns et les ai embarqués dans un spectacle de 14 personnes ! Ça a été un énorme succès critique mais pas du tout financier ! (rires) J’ai donc appris de mes erreurs en tant que producteur et les ai (heureusement) corrigées par la suite avec Xavier Mortimer ! (rires) Ça fait 5 ans qu’il tourne à Las Vegas et son spectacle a été élu 4 fois « Meilleur show de magie » de la ville ! 

 

 

En regardant ton CV, on se demande ce que tu n’as pas encore essayé…

(rires) Il y a encore pas mal de choses comme le cinéma et la chanson mais je vais y remédier ! (rires) Je suis en train de travailler sur mon 1er film en tant que réalisateur qui, si tout se passe bien, devrait être tourné cette année avec, en exclusivité dedans, la 1ère et sûrement dernière chanson de ma carrière vu mes capacités vocales ! (rires) Plus sérieusement, j’aime toucher à tout et j’ai une petite tendance hyperactive qui me permet, bon gré mal gré, d’enchaîner les choses… Mon cerveau est en permanente ébullition et m’empêche de dormir longtemps donc je mets ce temps à profit pour les émissions télé, ma boîte de communication, l’écriture, la production, mes articles pour le Journal de Mickey(rires)

 

 

Il y a aussi Lumni depuis quelques mois…

Ça continue pour l’instant sur France 4 mais quand ça a débuté en plein confinement, on travaillait presque 20h par jour pour assurer les 9h de programmes à diffuser ! C’est très gratifiant de rejoindre un projet pédagogique comme celui-ci car tu as vraiment la sensation de te rendre utile. Je suis passé du rigolo de service au rigolo intelligent et je dois avouer que ça ne me déplaît pas ! (rires)

© Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel / Photos droits réservés

 


 

Interview parue dans Le Mensuel n°428 de février 2022

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply