06 - Alpes Maritimes

« Ramsès II » avec François Berléand

By  | 

THEATRE


« Ramsès II » avec François Berléand à Monaco le 25 octobreà Antibes du 20 au 22 décembreà Fréjus le 19 décembre


Mystère planant _ 

Bien que n’ayant pas l’air d’être l’un des humains les plus farfelus errant sur notre planète, François Berléand a attiré, ces dernières années, deux auteurs qui ont semble-t-il su déceler la part de folie bien enfouie jusque là en lui… Car si en 2014, on le découvrait en effet légèrement vêtu dans un Deux hommes tout nus tout droit sorti de l’imaginaire foisonnant et surréaliste de Sébastien Thiéry, l’expérience de ce singulier registre comique frôlant le fantastique tout en flirtant avec l’absurde ne s’est pas limitée à cette première fois. Conquis par un jeu juste et ténu, parfois presque désabusé, l’auteur a continué à offrir à ses pièces une certaine caution réaliste grâce à la prestance d’un comédien décidément aussi à l’aise dans des thrillers que dans des comédies qui – de prime abord uniquement -, apparaissent sans queue ni tête ! Poursuivant l’exploration de ce nouveau style quasi indéfinissable, François Berléand est ensuite apparu dans Momo – du même auteur -, dans Moi, moi et François B. d’un Clément Gayet à l’écriture encore plus insolite que celle du précédent avant de resigner, pour la troisième fois, avec le premier ! Désormais donc à l’affiche de Ramsès II en compagnie d’Évelyne Buyle et Éric Elmosnino, l’acteur, sous la plume imaginative de Sébastien Thiéry, va conduire une fois de plus le spectateur à s’interroger sur le sens même de la folie et de la vérité… Puisque d’un même fait, aussi réel qu’il soit, personne ne puisse jamais avoir exactement la même vision, cette pièce explore toutes les interprétations que chacun des personnages va se mettre à développer autour d’une simple absence… Celle de Bénédicte, la fille adorée d’Élisabeth et Jean qui l’ont invitée, avec son époux Matthieu, à déjeuner afin qu’ils leur racontent tout de leur voyage en Egypte. Débarquant seul dans la maison de campagne de ses beaux-parents en prétextant que sa bien-aimée est en retard, ce dernier va susciter tout un tas de questionnements, de doutes et d’inquiétudes auprès d’un père et d’une mère persuadés que cette absence cache quelque chose de bien plus grave qu’un simple retard. Ayant conscience d’avoir affaire à deux personnes, selon lui, irraisonnablement anxieuses, Matthieu décide de leur offrir, avant l’arrivée de leur fille, le cadeau qu’ils leur ont rapporté du pays des pyramides et des pharaons : un masque de Ramsès II… Mais, au lieu de leur faire plaisir et de les faire changer de sujet, ce présent n’aura d’autres effets que de les faire sombrer un peu plus dans leur paranoïa… Thématique chère à l’auteur autant qu’elle a pu l’être à Pirandello au début du siècle dernier, la question de la folie est au coeur même de cette nouvelle oeuvre théâtrale… Qui est réellement fou, qui est sain d’esprit, qui a raison et qui a tort sont des questions qui appellent autant de réponses qu’il existe de protagonistes et donc de points de vue.  © Morgane Las Dit Peisson   INTERVIEW ICI

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply