COUPS DE COEUR

Stéphane De Groodt & Valérie Bonneton en quête d’identité à Fréjus et Monaco dans « Qui est Monsieur Schmitt ? »

By  | 

Théâtre / surréalisme


« Qui est Monsieur Schmitt ?  » avec Stéphane De Groodt & Valérie Bonneton


Folie passagère

En une quinzaine d’années et quelques dix pièces à son actif, Sebastien Thiéry s’est définitivement imposé comme une référence dans l’univers théâtral. Reconnaissable entre mille, son style, oscillant entre absurde et surréalisme, nous entraîne sans cesse dans des situations de prime abord cocasses mais qui, au fil des minutes qui s’égrènent, nous plongent dans un véritable cauchemar éveillé !

De Cochons d’Inde à Deux hommes tout nus où François Berléand se réveillait constamment dévêtu à côté d’un collègue de travail sans savoir comment ils avaient tous deux atterri au lit, en passant par Comme s’il en pleuvait où l’argent ne cessait de couler littéralement à flot dans le salon d’un couple parisien ; sans oublier Le début de la fin où Richard Berry voyait sa femme vieillir à vue d’oeil ou encore Momo où un couple sans enfant voyait leur appartement investi par un fils qui semblait avoir toujours vécu là, le théâtre « thiérien », en équilibre permanent entre questionnement, désir inconscient, fantasme inassouvi, regret, songe ou pure folie, réussit à nous embarquer dans des réalités parallèles qui finissent toujours par diviser des personnages qui, pourtant au début, étaient tous confrontés au même évènement et à la même incompréhension.

Dans Qui est Monsieur Schmitt ? – de retour sur scène une dizaine d’années après sa création – l’auteur nous invite à pénétrer l’intimité des époux Bélier…

Interrompus pendant leur repas par l’appel (alors qu’ils n’ont pas le téléphone) d’un homme souhaitant parler à un certain Monsieur Schmitt qu’ils ne connaissent évidemment pas, Jean-Claude et Nicole ne sont qu’au début de leur surprise… Car petit à petit, ils s’aperçoivent que de nombreux détails changent au sein même de leur appartement ! Des tableaux qu’ils n’ont jamais achetés sont accrochés au mur, des objets sont déplacés, les vêtements qu’ils endossent ne sont plus les leurs, leur porte d’entrée est verrouillée de l’extérieur et la police les prend pour des cambrioleurs ! Machination ou perte de mémoire, qu’à cela ne tienne, Nicole, pour pouvoir vivre à nouveau sereinement, est prête à ne plus se poser de question et à se glisser dans la peau de cette Nadine Schmitt quitte à se persuader que ça a toujours été sa véritable identité… Tour à tour angoissante, exaspérante et déroutante, cette pièce est menée de main de maître par deux des comédiens les plus dingues et les plus attachants de leur génération : Valérie Bonneton et Stéphane De Groodt, tout simplement grandioses !

© Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel


Pass vaccinal :

Pour accéder à cet évènement, le pass vaccinal est obligatoire à partir de 16 ans et consiste en la présentation de l’une de ces trois preuves (l’une d’entre elle suffit) :

  • certification de vaccination (schéma vaccinal complet, dose de rappel comprise dans le délai imparti pour les personnes à partir de 18 ans et 1 mois qui y sont éligibles)
  • certificat de rétablissement de plus de 11 jours et moins de six mois (4 mois à partir du 15 février pour les plus de 18 ans)
  • certificat de contre-indication à la vaccination

Il pourra être présenté au format papier ou numérique à partir de l’application #Tousanticovid 


Article paru dans Le Mensuel n°425 de novembre 2021

 

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply