ACTUS

Le Mensuel de janvier pour bien débuter l’année !

By  | 

actu / edito / n°427


Le magazine Le Mensuel de janvier 2022 est disponible en version papier et à lire ici ! • Prochaine parution le 03 février 2022


La même en mieux ?

Après des « fêtes » de fin d’année en demi-teinte, voici rapidement venu le temps des fameux bons voeux de rigueur voulant qu’à partir de minuit tapante, le premier de l’an, nous nous souhaitions mutuellement une « bonne année »… Joie, réussite, bonheur, amour, fortune, gloire ou santé constellent alors les petits messages que l’on s’adresse, que ce soit par pure politesse, par tradition, par superstition ou par un réel désir de les voir se réaliser pour les êtres que l’on chérit le plus ! Mais, bien que l’on veuille de tout coeur que ces souhaits se réalisent, force est de constater que même la meilleure volonté du monde ne suffit pas toujours à obtenir le résultat escompté. Loin d’être une science exacte (il suffit de faire le bilan économique, sanitaire et social des deux années qui viennent de s’écouler pour s’en rendre compte), les voeux ne seraient donc pas un talisman des plus efficaces contre tous les malheurs du monde qui menacent chaque jour de nous frapper…

Pourtant, depuis l’Antiquité – que ce soit en Mésopotamie, en Egypte ou à Rome -, notre espèce s’adonne avec opiniâtreté à des rites de passage pour célébrer les saisons, le soleil, les crues ou les récoltes, pour se purifier ou essayer de chasser le mauvais oeil… Parmi les coutumes les plus connues de nos jours, on pense évidemment au verdoyant gui d’origine celtique sous lequel il convient de s’embrasser pour s’assurer fertilité, au champagne dont on se parfume derrière les oreilles en faisant un voeu, au bain du nouvel an qui – au-delà du courage qu’il exige en cette saison – permettrait de se laver des mauvaises ondes accumulées pendant l’année tout juste achevée ou encore à ces 12 grains de raisin qui, en Espagne – s’ils sont avalés sans encombre pendant les 12 coups de minuit -, seraient signes d’abondance pour les mois à venir… Pour se rassurer et tenter de décrocher les bonnes grâces de quelque divinité que ce soit afin qu’elle veuille bien veiller sur nous, il faut avouer que nous ne manquons pas d’inspiration ! 

À coups de pétards censés faire fuir les mauvais esprits et de bonnes résolutions (rarement tenues plus de quinze jours) signes d’une volonté de repartir du bon pied, nous voudrions réellement croire que ce mois de janvier – débuté comme 2021 s’est achevé – sera en mesure de nous apporter à tous, subitement, sérénité et santé… Mais, dans le doute et par prudence, nous avons décidé de revoir nos exigences à la baisse cette fois-ci en souhaitant que 2022 soit juste la promesse d’un petit « mieux »…

Morgane Las Dit Peisson


Édito paru dans Le Mensuel n°427 de janvier 2022

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply