Non classé

Lascars Gays interview

By  | 

Les Lascars Gays

en interview
lascarsgays_img

Interview

Les LASCARS GAYS

21 avril 2012 – 20h30 – Espace Julien – Marseille – 27.00€  Réservez-ici !


« Ce ne sont pas deux racailles qui roulent les gens ou deux homos qui roulent du cul !»



Mis en lumière par Laurent Ruquier dans l’émission  « On n’demande qu’à en rire », le duo Les Lascars Gays composé de Majid Berhila (Ryan) et Hugues Duquesne (Steeve) propose un humour frais et vrai, un humour qui refuse la facilité des préjugés qui pourraient pourtant bien frapper ces deux personnages homosexuels tout droit venus de banlieue…


Morgane L
: Vos parcours respectifs ?

Majid : J’ai tout simplement pris des cours dans un atelier de théâtre près de chez moi en Picardie et très tôt, je suis monté à Paris.
Après pas mal de scènes ouvertes, j’ai rencontré Hugues…
Et là, coup de foudre artistique !

Hugues : Je suis rentré dans une compagnie très jeune, j’ai commencé à écrire des textes et suis monté avec un duo sur Paris avant de tomber sur Majid en 2006.


Qu’est-ce qui vous a plu l’un chez l’autre ?
Hugues
: Moi ? Ses yeux ! (rires) Son assurance et son charisme sur scène…
Je l’ai trouvé tout de suite bon comédien.

Majid : Je n’avais pas de potes à cette époque, c’était le seul qui voulait me parler donc j’ai fait avec…


L’idée de créer ces deux personnages, les Lascars Gays ?
Majid :
C’était un tout nouveau concept, on ne s’est pas inspiré de choses que l’on avait fait auparavant. On a réellement créé ce duo à force de travailler ensemble.

Hugues : On sortait beaucoup ensemble, on allait dans les mêmes soirées et un soir, on est tombé sur un mec qui nous regardait avec insistance et qui nous faisait un peu flipper.
Il s’est finalement approché de nous, enfin surtout vers moi… Il m’a tapé sur l’épaule en me disant « il est sympa ton blouson, tu l’as acheté où ? » et il s’est avéré que c’était un pur lascar gay !
On a finalement passé la soirée avec lui, on s’est marré et on a trouvé ce personnage très intéressant car il était finalement victime de la double discrimination : la banlieue et l’homosexualité.
Et à travers les deux personnages qu’il nous a inspiré, on peut faire passer plein de choses, bouleverser les codes, abattre les préjugés grâce à l’humour.


Comment avez-vous conçu ce spectacle ?
Majid :
On a écrit tous les deux cette comédie qui raconte une histoire d’amour entre deux jeunes de banlieue, qui sont homos et qui dévoilent leur vision de la société.
C’est un spectacle populaire et chaque personne qui vient le voir a une lecture différente car on essaye de raconter plein de choses qui parlent au plus grand nombre.

Sur scène, on trouve quel type de décors ? Théâtral ?

Hugues :
On a mis un banc qui est devenu le 3ème personnage de cette comédie ainsi qu’un lampadaire.
C’est très minimaliste pour laisser un maximum d’imagination aux spectateurs.
On n’a pas voulu faire trop de décors pour ne pas imposer notre vision des choses au public.

C’est difficile de trouver le savant mélange pour ne pas tomber dans le cliché avec ces deux thèmes ?

Majid :
C’est beaucoup de travail, d’investissement et d’observation pour ne pas tomber dans le cliché.
Ce ne sont pas deux racailles qui roulent les gens ou deux homos qui roulent du cul ! (rires)

Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply