ACTUS

« La raison d’Aymé » avec Gérard Jugnot

By  | 

THEATRE


« La raison d’Aymé » avec Gérard Jugnot à Marseille le 26 février 2019, à Toulon le 02 mars 2019, à Châteaurenard le 07 avril 2019 et à Antibes du 14 mai au 16 mai

INTERVIEW ICI !


Tumultueuse cohabitation _ 

Il n’est pas rare, dans les dessins animés, de voir planer au dessus de la tête d’un des personnages, un petit ange et un petit démon représentant sa bonne et sa mauvaise conscience afin d’enseigner aux enfants qu’il est tout à fait normal d’être parfois un peu tiraillé entre le bien et le mal, l’essentiel étant, à la fin, de savoir faire le bon choix ! Dans le même esprit, Isabelle Mergault a imaginé une pièce de théâtre dans laquelle la conscience – dans son intégralité – se retrouve non pas à débattre entre son bon et son mauvais côté, mais à se battre contre un coeur qui, indiscutablement, a littéralement perdu la raison ! Aymé, incarné par Gérard Jugnot, s’est en effet épris d’une ravissante femme beaucoup plus jeune que lui qu’il n’a d’ailleurs pas hésité à épouser très rapidement après l’avoir rencontrée. Pensant avoir enfin trouvé l’amour que l’on ne connaît peut-être qu’une seule fois dans sa vie, le doux et naïf Aymé ne peut se résigner à croire cette Raison, ce Jiminy Cricket au féminin qui va se matérialiser devant ses yeux pour lui dévoiler une vérité aussi cruelle qu’inconcevable pour lui que l’amour a rendu complètement aveugle… S’imposant donc – sous les traits de l’auteure elle-même – à lui telle une hallucination ou une apparition diabolique, cette dernière va devoir user de stratagèmes et s’armer de patience pour tenter de faire admettre à Aymé que si l’argent ne fait pas toujours le bonheur, le sien va assurément faire son propre malheur s’il s’entête à rester marié avec cette épouse qui n’a en réalité pour but final que de l’éliminer afin de toucher son héritage… Tout aussi drôle et surréaliste qu’émouvante et féroce, cette comédie aux décors astucieux nous invite à suivre, de Paris à Venise, quelques-uns des recoins d’une âme humaine pas toujours très reluisante… © Morgane Las Dit Peisson

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply