COUPS DE COEUR

« La machine de Turing » de et avec Benoît Solès au Théâtre Anthéa

By  | 

Théâtre/ sur scène


La machine de Turing  avec et de Benoît Solès, avec Amaury de Crayencour, mise en scène de Tristan Petitgirard • Au Théâtre Anthéa • Du 24 au 26 juin 2021


La naissance de l’intelligence artificielle 

Récompensée de quatre Molières en 2019,  La machine de Turing a tout autant séduit qu’instruit un public émerveillé par l’histoire vraie du professeur Alan Turing… Mathématicien qui a changé nos vies sans qu’on ne le sache, il avait été engagé, pendant la Seconde Guerre Mondiale pour décrypter le code d’Enigma, l’appareil servant à la communication entre les nazis. Inventeur d’une machine pensante qui n’est en réalité autre que l’ancêtre de nos ordinateurs, ce génie atypique condamné à la prison pour homosexualité se suicidera en croquant une pomme empoisonnée…

Un succès français parti à la conquête du monde !

Première pièce écrite (mais aussi interprétée) par Benoît Solès qu’on aura le plaisir de voir au Théâtre Anthéa pour fêter la réouverture des lieux culturels, La machine de Turing – bien que son auteur s’apprête à jouer sa seconde création, La Maison du Loup, cet été à Ramatuelle – est loin d’avoir été mise au placard ! Intégrée depuis janvier dernier aux Carrés classiques – collection destinée aux enseignants chez Nathan – celle-ci pourra désormais être étudiée, tout comme les pièces de Molière, au collège et au lycée mais pas seulement ! Car si elle a séduit le public hexagonal, l’histoire d’Allan Turing ne s’est pas arrêtée aux frontières françaises ! Traduite en anglais, en allemand, en grec ou encore en espagnol, 

La machine de Turing s’offre un véritable tour du monde ! Canada, Corée, États-Unis ou Argentine, rien ni personne ne semble résister à la plume d’un Benoît Solès resté toujours aussi humble, doux et accessible malgré son incroyable succès… © Morgane Las Dit Peisson


Article paru dans Le Mensuel n°21 de juin 2021

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply