COUPS DE COEUR

Jacques Gamblin dans la pièce « Harvey » pour laquelle il a reçu un Molière cette année

By  | 

 

« Harvey » avec Jacques Gamblin

 

théâtre / comédie

  • 21 octobre 2022 / 20:30 / Théâtre de l’Esplanade / Draguignan

 

« Harvey » avec Jacques Gamblin, Heureux celui qui croit sans avoir vu

Alors qu’on le retrouvera le 10 mars prochain au Théâtre de Grasse dans Hop ! – création hybride dont il a désormais le secret – en compagnie de Raphaëlle Delaunay avec qui il partage sa vie et pour la 1ère fois la scène, Jacques Gamblin sera de passage par Draguignan ce mois-ci.

« Simple » interprète entouré d’une troupe, le comédien se déplace certes l’esprit plus léger que lorsqu’il est de tous les fronts (de l’écriture au jeu en passant par la mise en scène ou encore la production) mais pas moins investi pour autant… Et pour qu’il ait jeté son dévolu sur une pièce l’engageant pour de nombreux mois, c’est que l’univers de cette dernière ne devait pas être très éloigné de la poésie qui émane de chacune de ses interprétations.

Véritable classique, le texte Harvey imaginé par l’américaine Mary Chase peut d’ailleurs s’enorgueillir d’avoir fait l’unanimité dès sa naissance en 1944 ! Un prix Pulitzer pour son auteure, 5 ans de représentations sans discontinuer à Broadway, une adaptation au cinéma avec James Stewart ou encore un Molière attribué à Jacques Gamblin cette année sont la preuve irréfutable de la qualité de cette partition théâtrale que nous ne connaissions pourtant pas en France jusqu’à cette 1ère adaptation menée par Laurent Pelly

L’histoire, de prime abord loufoque, met l’accent sur l’amitié hors norme que le personnage d’Elwood – campé par Jacques Gamblin – entretient avec un immense lapin blanc de 2 mètres de haut répondant au doux nom d’Harvey. Alors que sa soeur, plus embarrassée socialement qu’inquiète pour sa santé mentale, décide de faire interner cet homme qui n’a pour tort que de voir un ami imaginaire, cette « farce » va peu à peu installer une réflexion profonde sur les notions de folie, de tolérance, d’exclusion et de cruauté…

@ Textes Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel / Photos DR / Article paru dans Le Mensuel n°435 d’octobre 2022

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply