COUPS DE COEUR

« Haute saison » d’Adèle Bréau paru chez JC Lattès

By  | 

lecture / roman


« Léopoldine, tome 2 : Meurtre aux petits oignons, Le gastronome mange les pissenlits par la racine » par Francis Schull Cosy mystery paru chez City Éditions le 17 mars 2021 • 320 pages • Prix conseillé : 16.90 €


Un croisement entre Les Bronzés, Les vacances de Monsieur Hulot et de Camping Paradis 

Je ne connaissais pas encore Adèle Bréau (auteure entre autres des Frangines) mais son roman – Haute saison – s’est rapidement avéré surprenant ! Savant mélange de petites choses attendrissantes et de critiques virulentes sur la société actuelle, il est écrit avec un regard précis et extraordinairement juste. 

À travers la voix de la narratrice, on suit la vie, les espoirs et les désillusions de quatre personnages qui ont eu la même idée : passer une semaine au Club Océan, une sorte de copie un peu bas de gamme des célèbres clubs de vacances nichés dans des pays paradisiaques… À un détail près, c’est sur la côte basque, à Anglet, que celui-ci a élu domicile en construisant un bâtiment considéré comme une verrue par les autochtones ! 

Germain, animateur saisonnier depuis des années faisant office – quand il ne bout pas dans le costume de la mascotte du club – de réceptionniste, reçoit trois nouveaux clients… Chantal, grand-mère dynamique qui se retrouve obligée d’accompagner ses petits-enfants au mini-club ; Matthias, père célibataire littéralement accro à son boulot et à son portable ; et Fanny, femme en fauteuil roulant qui sent bien que son mari s’éloigne de plus en plus… 

C’est au beau milieu des petits qui harcèlent les parents pour pratiquer toutes les activités, des ados qui ne décrochent pas une seconde de leurs écrans, des braillements des G.O. qui clament à longueur de journées qu’il faut « s’amuser », des repas minables, de l’absence de Wifi, des spectacles qui frisent le ridicule et de la surpopulation estivale qu’on va suivre le lent changement de comportement des protagonistes qui semblent tous avoir de lourds secrets à garder bien enterrés dans le sable !

Même si dans le fond ce roman critique très durement une société qui s’effiloche vers le néant, on ressent à la lecture cette petite flamme qui, bien qu’au bord de l’extinction, résiste pour nous inciter à garder un peu d’espoir. 

Notre avis

Un très bon roman somme toute optimiste et assez joyeux, facile à lire, parfait pour les longues et accablantes journées de plage que vous ne verrez peut-être plus de la même manière après ça… 

À lire sans regret ! © Jean-Louis Las Dit Peisson

Résumé

Un club de vacances sur la côte basque.
Quatre solitudes qui n’auraient jamais dû se rencontrer.
Une histoire d’amitié et de rédemption.

Anglet, fin juillet. À la réception du Club Océan, Germain accueille comme chaque semaine les nouveaux arrivants, avec un mélange de plaisir et d’appréhension…
Au milieu des habitués, certains clients goûtent pour la première fois aux « joies du club ». Chantal, qui débarque sans grand enthousiasme avec ses petits-enfants, Matthias, papa solo ayant cédé à l’appel de l’option « mini-club », et Fanny, venue en famille pour tenter de resserrer les liens, vont plonger dans ce huis clos aussi enjoué qu’inquiétant, dont la feuille de route est claire : faites connaissance et a-mu-sez-vous !
Mais qu’a-t-on à partager avec des êtres si différents ? Entre tournois de tir à l’arc, plaisirs du self et jeux apéro, ces vacanciers contraints de cohabiter parviendront-ils à rompre la glace malgré les secrets qu’ils ont emportés dans leurs bagages ? Peut-on réparer ce qui a été brisé ? Faut-il se lever à l’aube pour avoir un transat à la piscine ? Autant de questions à la fois profondes et légères qui portent ce roman solaire, plein d’humour, d’émotion et d’humanité.

L’auteur

Adèle Bréau est une auteure et journaliste française. Sa trilogie La Cour des grandes, Jeux de garçons et Les Devoirs de vacances, dont les droits ont été vendus à la télévision, croque avec humour et férocité les jeunes parents d’aujourd’hui. Rédactrice en chef du site Elle.fr, elle est aussi la maman de deux petits garçons et auteur du blog adeledebrief.wordpress.com.


Article paru dans Le Mensuel n°420 de mai 2021

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply