Non classé

FESTIVAL LES 3J COMIQUES À PUGET SUR ARGENS À L’ESPACE VICTOR HUGO EN JANVIER 2014

By  | 

14013J Pass3JoursNB
SPECTACLE  /// FESTIVAL LES 3J COMIQUES

Du 23 au 25 janvier 2014 – 20h30 – Espace Victor Hugo – Puget sur Argens
1 soirée au choix : 22€ – 1 pass pour les 3 soirées : 48€  
 

Le propre de l’homme

Pour sa toute première édition, le festival Les 3J Comiques créé par la ville de Puget sur Argens, a choisi de réunir sur trois jours des humoristes issus d’univers différents en jetant son dévolu sur une jolie blonde d’apparence inoffensive qui ouvrira le bal – Bérengère Krief -, sur un homme qui a débuté sa carrière dans les années 80 et qui a permis d’ouvrir la voie à toute une génération d’humoristes comme Jamel – Smaïn -, et sur un plateau « mystère » de jeunes talents qui officient régulièrement au Point Virgule, et qui, pour la première fois, partiront en tournée. Une sélection éclectique donc qui devrait séduire toutes les générations mais aussi intéresser les amateurs d’humour les plus curieux qui pourront s’en donner à coeur joie en s’offrant un pass pour accéder aux trois soirées et découvrir le dernier seul en scène de Smaïn qui devrait en surprendre plus d’un. Trente ans de carrière et d’expériences en tout genre n’auront su le détourner de sa passion, celui qui, à ses débuts, fit souffler un vent de fraîcheur et de nouveauté sur le paysage humoristique français en se lançant dans un nouveau genre. Car Smaïn, pour les plus jeunes qui ne connaîtraient pas bien ses débuts, c’est un peu le précurseur d’un humour « social ». Le premier à avoir évoqué sur scène les réalités que rencontraient les jeunes de sa génération. Alors certes, depuis, les années ont passé et ses angles d’attaque se sont élargis mais une chose est restée immuable, son amour des planches… Et de la chose artistique dans son ensemble. Enthousiasmé par la musique, charmé par le pouvoir des mots et intéressé par la caméra, il virevolte d’un univers à l’autre sans ne jamais éprouver la moindre lassitude. Bérengère Krief quant à elle, ne s’encombre pas de prétextes pour balancer tout haut pas mal d’horreurs en usant d’un langage chartier alors que de prime abord, on lui donnerait le bon Dieu sans confession à cette jolie petite blondinette rappelant plus La petite maison dans la prairie dans sa robe fleurie que Dexter ou Sex and the city… Mieux vaut ne jamais se fier aux apparences !  © Morgane Las Dit Peisson

Retour aux actus


You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply