COUPS DE COEUR

Entre histoires de moeurs, d’amour et de pouvoir : Les Noces de Figaro

By  | 

Les Noces de Figaro

 

spectacle / opéra buffa

Une co-production Clermont Auvergne Opéra & Opéra Nomade / Livret de Wolfgang Amadeus Mozart / Musique de Lorenzo da Ponte d’après Beaumarchais / Mise en scène : Pierre Thirion-Vallet / Direction musicale : Amaury du Closel / Mise en scène : Pierre Thirion-Vallet / Création du décor : Frank Aracil / Création des costumes : Véronique Henriot / Réalisation des costumes : Atelier Clermont-Auvergne Opéra / Création des lumières : Véronique Marsy / Études musicales : Daniel Navia / Surtitrage : David M. Dufort

Comte Almaviva : Alban Legos / Comtesse Almaviva : Erminie Blondel / Figaro : Florian Bisbrouck / Susanna : Amélie Robins / Cherubino : Anne-Lise Polchlopek / Marcellina : Magali Palies / Bartolo : Eugenio Di Lieto / Basilio/Curzio : Marco Angioloni / Barbarina : Laura Baudelet / Antonio : Pierre Thirion-Vallet / Chœurs : Katia Anapolskaya, Elodie Romand, Pablo Ramos-Monroy, Matthias Rossbach / Orchestre Les Métamorphoses

  • 17 mai 2022Festival PlaybachThéâtres en DracénieDraguignan / 20h30
  • 19 mai 2022 / L’Aggloscènes / Théâtre Intercommunal Le Forum / Fréjus / 20h30 / 43.00€

 

Moins désespérant en chantant 

Deux ans à peine après la première représentation du Mariage de Figaro de Beaumarchais, Mozart jetait son dévolu dessus avec la ferme intention de la mettre en musique avec la complicité du librettiste vénitien da Ponte. Devenue une opera buffa en 4 actes répondant au titre des Noces de Figaro, cette oeuvre emblématique du répertoire a traversé les siècles bien qu’elle eût été source, dès sa création théâtrale, de scandale à Paris et d’interdiction à Vienne ! Un comte infidèle courant après la future épouse de son valet, une comtesse se laissant faire la cour par son propre filleul et une vieille fille jalousant la fiancée au point d’essayer de faire capoter ses noces ; ce n’est certes pas reluisant mais, comme dans la plupart de ces comédies de « moeurs » aux allures légères, c’est un portrait d’une époque qui se dessine, en l’occurrence celui d’un régime déjà chancelant à l’orée de la Révolution française… 

© Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel / Article paru dans Le Mensuel n°431 de mai 2022

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply