INTERVIEW

Chantal Ladesou en interview

By  | 

Bien qu’elle sévisse avec ardeur sur les planches en troupe ou seule en scène, il arrive de plus en plus souvent que Chantal Ladesou cède aux avances que lui fait le monde du cinéma… D’apparitions en rôles principaux, la De Funès au féminin ne cesse d’inspirer les réalisateurs et alors qu’elle préparait son nouveau spectacle On the road again, la comédienne n’a pas su résister à un rôle taillé sur mesure pour elle par Gabriel Julien-Laferrière ! Déjà au casting du premier volet C’est quoi cette famille ?!, Chantal Ladesou s’est cette-fois vue confier le rôle principal de la suite, C’est quoi cette mamie ?!  qui sortira le 07 août prochain…


« J’ai besoin de sentir que les gens sont là, juste en face de moi… »


MORGANE LAS DIT PEISSON : Chantal Ladesou au Festival de Cannes !

CHANTAL LADESOU : Je suis venue y présenter le film C’est quoi cette Mamie ?! – la suite de C’est quoi cette famille ?! – qui sortira en salles le 07 août prochain ! Et c’est vrai que Chantal Ladesou qui monte les marches, je trouve ça assez classe ! (rires)

Tourner une suite…

J’avais bien aimé mon rôle dans le premier volet mais il était assez court donc très honnêtement, si ça avait été le cas dans cette suite, je n’aurais peut-être pas accepté de la tourner car j’avais un peu fait le tour de mon personnage… Là, il a été énormément approfondialors ça m’a rapidement séduite car j’y ai vu l’occasion d’aller beaucoup plus loin dans le jeu ! Ce n’est pas une Mamie-confitures, elle est moderne, libre, fun, rock’n’roll et même si elle peut sembler parfois un peu égoïste, elle est intéressante à incarner car elle a un bon fond qui va d’ailleurs lui permettre d’être aimée de ses petits-enfants.

C’est un tableau de la société d’aujourd’hui…

Dans le premier épisode, les parents étaient un peu de vieux ados qui avaient juste envie de vivre leur nouvelle vie de couple sans trop s’encombrer de leur progéniture, et c’est vrai que c’est un comportement que l’on observe souvent de nos jours… Ce qui est bon signe par contre avec cette suite, c’est que l’on s’aperçoit que ce sont évidemment des comportements qui ne durent pas, que les parents mûrissent et surtout qu’ils aiment leurs enfants.

Cette mamie un peu fantasque te ressemble ?

On a quelques points communs en effet ! (rires)Je lui ai apporté, je crois, un certain naturel, une façon d’être cash ! De toute manière, je pense qu’il ne faut pas tricher avec les enfants. Même si ça peut les brusquer un peu, ils adorent ne pas être surprotégés et infantilisés. On leur dit un truc, c’est comme ça, pas autrement et dans un sens, c’est assez rassurant pour eux car ils savent à quoi s’en tenir.

Tu es grand-mère en vrai…

J’ai deux petits-enfants de un et trois ans ! Ça se passe à merveille avec eux car à chaque fois que je les vois, je ne sais pas pourquoi, je les fais marrer !(rires) Je découvre que le rôle de grand-mère est assez agréable à vivre car il permet de faire des choses différentes que celles que l’on a faites avec nos propres enfants… On prend plus le temps et surtout, en tant que grands-parents, on n’a pas la pression des tâches quotidiennes, des devoirs, du coucher, des vêtements à préparer ! Ça donnerait presque envie d’en ravoir un ! (rires)

Depuis 15 ans, tu es ultra demandée…

J’apprécie énormément de travailler de plus en plus ! C’est monté tout doucement et du coup aujourd’hui, je savoure pleinement la chance que j’ai de pouvoir ne faire que ce que j’aime… Ça n’a pas été facile tous les jours mais j’ai un mari formidable qui m’a toujours encouragée à me dépasser… Il est mon premier fan ! Quoi que je fasse, il rit ! Et même après avoir vu mon spectacle des dizaines de fois, il rit tous les soirs aux mêmes endroits ! J’ai l’impression qu’il me découvre en permanence, c’est formidable, non ? (rires) C’est très agréable de sentir qu’il est à mes côtés, ça rend l’exercice du one-man beaucoup moins solitaire…

Tu tournes d’ailleurs désormais avec un nouveau spectacle…

On the road again ! (rires) J’ai adoré le premier mais je l’ai tellement joué qu’il était temps de passer à la suite… Avec ce nouveau one-man, je sens que mon jeu est beaucoup plus fluide et que j’ai moins peur… Je pose mieux mes histoires, je parle de choses plus intimes, je me livre sur mes débuts au cinéma, j’aborde mon rôle de grand-mère et je parle évidemment de mon âge puisque les machos des Grosses Têtes passent leur temps à me tâcler là-dessus ! (rires) Et puis j’évoque également le cinéma qui me fait de l’œil bien que ce soit tout de même la scène que j’aime le plus… J’ai besoin de sentir que les gens sont là, juste en face de moi…

© Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson pendant le Festival de Cannes Photos Pascal Ito & Jean-Claude Lother

 


Site / Facebook / Instagram / Twitter / Youtube


Interview parue dans les éditions n°405 #1, #2, #3 et #4 spéciales été 2019

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply