COUPS DE COEUR

Camille Chamoux propose de prendre « Le temps de vivre »… pendant 70 minutes !

By  | 

spectacle / humour

Camille Chamoux, Le temps de vivre


En route pour la libération

À défaut d’être obsédée par le temps qui passe comme bon nombre d’entre nous peuvent l’être quand les années commencent à se faire sentir, la comédienne et humoriste Camille Chamoux s’est arrêtée un instant sur le rapport que nous entretenons avec cette matière fugace et impalpable que nous maltraitons à foison. « Avec le temps va, tout s’en va », c’est bien connu mais est-ce une raison valable pour combler, voire surcharger, chaque seconde qui s’écoule comme si la sur-occupation pouvait nous offrir l’illusion d’avoir vécu plus intensément ou plus longtemps ? Sur une mise en scène de Vincent Dedienne, Camille Chamoux nous pousse à nous interroger sur les effets de l’immense minuterie dictatoriale que l’on s’inflige en chronométrant chaque trajet en permanence, en ne supportant plus de patienter quelques secondes ou en se connectant frénétiquement à nos applis pour se persuader de ne rien avoir raté d’essentiel. Face à ce véritable auto-esclavagisme moderne, la comédienne, seule en scène, nous propose une pause collective de 70 minutes top chrono pour tenter de retrouver l’envie de prendre Le temps de vivre…

© Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel / Photos DR


Pass vaccinal :

Pour accéder à cet évènement, le pass vaccinal est obligatoire à partir de 16 ans et consiste en la présentation de l’une de ces trois preuves (l’une d’entre elle suffit) :

  • certification de vaccination (schéma vaccinal complet, dose de rappel comprise dans le délai imparti pour les personnes à partir de 18 ans et 1 mois qui y sont éligibles)
  • certificat de rétablissement de plus de 11 jours et moins de six mois (4 mois à partir du 15 février pour les plus de 18 ans)
  • certificat de contre-indication à la vaccination

Il pourra être présenté au format papier ou numérique à partir de l’application #Tousanticovid 


Article paru dans Le Mensuel n°428 de février 2022

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply