COUPS DE COEUR

Le Carré de Sainte-Maxime en créateur d’enchantement…

By  | 

 

Le Carré de Sainte-Maxime

 

spectacle / cirque / danse

Sainte-Maxime (détails et billetterie dans l’Appli Le Mensuel)

  • 24 septembre 2022 / Coeur de ville / Compagnie Transe Express « Les Tambours »
  • 24 septembre 2022 / Plage Luc Provensal / Compagnie Transe Express « Mù, cinématique des fluides » > Spectacle reporté en juin 2023 à cause des conditions météorologiques prévues
  • 30 septembre 2022 / Esplanade du Carré / Compagnie Hors Surface « Le poids des nuages »
  • 30 septembre 2022 / Le Carré / Compagnie Käfig « Zéphyr »

 

 

Le Carré de Sainte-Maxime fait l’école buissonnière

Vous voulez du grandiose, du poétique, du merveilleux et de l’inattendu ? C’est exactement ce que Le Carré de Sainte-Maxime a prévu pour adoucir une rentrée qu’il a imaginée festive ! Prolongeant les plaisirs de l’été et du plein air, c’est en extérieur que Le Carré nous invite à prendre la poudre d’escampette, dès le 24 septembre prochain. À travers les rues de la ville, 4 fois dans la journée, 7 percussionnistes s’adonneront à une déambulation musicale (gratuite) peu commune… Sous une apparence de fanfare quasi classique (maquillages et costumes mis à part), ceux-ci se sont intéressés aux sonorités carnavalesques du monde entier pour en extraire toute la quintessence. Musiques brésiliennes, bretonnes, indiennes ou encore africaines, c’est un condensé des rythmes les plus déchaînés des 5 continents que la compagnie Transe Express livre avec effervescence lors de ces balades « de santé », qui s’achèvent généralement par des effets pyrotechniques rappelant toute la maestria de cette compagnie circassienne qui a pour habitude d’investir tous les lieux possibles et imaginables depuis sa création (il y a tout juste 40 ans cette année).

Charmé par l’imagination et les prouesses techniques dont cette troupe est capable, Le Carré a décidé de poursuivre la journée en sa compagnie, en lui confiant les rênes de sa grande soirée d’inauguration de la saison culturelle 2022 / 2023. Offerte gratuitement aux spectateurs, celle-ci se déroulera sur la plage Luc Provensal située au centre-ville de Sainte-Maxime à 20h30, un lieu idéalement placé entre ciel, terre et mer pour y interpréter Mù, cinématique des fluides, la création onirique et fantasmagorique de la compagnie Transe Express. Jouant avec les éléments et célébrant la matière, ce spectacle « d’Art Céleste » aux dimensions hors norme ne pouvait rêver plus belle toile de fond que les étoiles se reflétant dans la Méditerranée, lui qui met en scène une étoile « de l’air » dialoguant avec une anémone articulée… À grand renfort de décors gigantesques, lumineux et mouvants manipulés par une grue télescopique permettant des chorégraphies et des acrobaties en totale lévitation, se joue de l’espace en faisant nager en plein ciel des poissons éclairés comme si, en retournant une boule à neige, les abysses s’étaient définitivement mélangés à la Voie lactée…

Le Carré, créateur de rêves

Arts du cirque toujours, sur l’Esplanade du Carré… Les 30 septembre et 1er octobre à 19h30 et gratuitement, vous pourrez cette fois admirer le travail de deux artistes qui ont choisi le trampoline comme terre d’expression. Bien loin du petit cercle sur lequel on s’est tous plus ou moins amusé à sautiller étant enfant, Emilien Janneteau et Damien Droin ont élu domicile sur un format géant de 60m2 pour tenter d’atteindre Le poids des nuages à coup de rebonds aussi athlétiques qu’esthétiques. Gracieux entre majestueuses envolées et chutes que la gravité rend inéluctables, les deux acrobates se frottent au mythe d’Icare, lui qui a fini par se brûler les ailes en volant un peu trop près du soleil…

À 20h30, ces deux mêmes soirs, vous pourrez redescendre du ciel pour filer immédiatement et à toute vitesse sur des mers d’une absolue beauté… Imaginée par Mourad Merzouki et interprétée par la compagnie Käfig, la nouvelle pièce dansée du chorégraphe – Zéphyr – vous entraînera dans un voyage sensoriel où tempêtes, houle et accalmies rythmeront la traversée de ces navigateurs d’un soir… Véritables virtuoses, ceux-ci tiendront la barre en usant d’hip-hop et autres danses contemporaines afin de partager avec les spectateurs tous les états dans lesquels les voiles ondoyantes, les immenses ventilateurs et toutes les autres performances scénographiques les pousseront.

© Morgane Las Dit Peisson pour Le Mensuel / Article paru dans Le Mensuel n°434 de septembre 2022

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply