INTERVIEW

Liane Foly en interview

By  | 

Si c’est à travers l’écriture de Nos femmes de coeur que Liane Foly a choisi, consciemment, de remercier toutes les ancêtres et les aînées qui ont fait avancer le droit de la gente féminine, sa carrière d’artiste est certainement le plus bel hommage qu’elle pouvait leur adresser… Résolument empreinte d’une liberté gagnée laborieusement par des « prédécesseurs » à qui l’on n’a pas encore offert de féminin, celle qui chantait Ça va, ça vient il y a trente ans ne s’est jamais rien interdit ! Après le blues, la chanson française, le jazz, le théâtre, l’humour, l’imitation, l’animation ou encore l’écriture, c’est sur la danse que la pétillante Liane Foly a jeté son dévolu en cette rentrée…


« Je suis pressée que ça commence pour voir si je suis capable de relever ce défi là ! »


MORGANE LAS DIT PEISSON : UN ÉTÉ À CHANTER PRESQUE CHAQUE SOIR DANS LE VAR ET LES ALPES-MARITIMES…

LIANE FOLY : J’ai passé un été plutôt studieux et intense mais j’ai beaucoup aimé faire cette tournée ! L’important, pour moi, a toujours été d’être sur scène alors je ne peux qu’être heureuse de ne pas avoir eu le temps de me reposer ! (rires) Pendant ces deux mois, j’ai eu le privilège de vivre une vie de troupe qui m’a rappelé d’où je venais… Quand j’ai débuté la chanson à 12 ou 13 ans dans l’orchestre de mon père, j’allais déjà de bal en bal pour m’adonner à ma passion pour la musique…

UN PUBLIC DIVERSIFIÉ…

En effet, tout cet été j’ai vu des gens qui suivent ma carrière de chanteuse depuis longtemps et d’autres qui, par exemple, m’ont connue dans une autre discipline que j’adore : le one-woman-show ! D’ailleurs, je peux déjà vous annoncer que je vais réitérer très bientôt puisque je suis en train de travailler sur un troisième volet d’imitations ! C’est quelque chose qui a énormément d’importance dans ma vie… Chanter fait indéniablement partie de moi mais je crois que je ne pourrais plus me passer d’imiter, faire rire les gens et entrer dans d’autres personnages ! J’ai hâte de m’y remettre ! (rires)

DES MÉTIERS QUI ONT POUR DÉNOMINATEUR COMMUN, LA VOIX…

J’ai un rapport totalement naturel avec ma voix… Les cordes vocales sont des muscles alors je me conditionne comme n’importe quel grand sportif ! (rires) Peu importe l’expérience, je m’entraîne encore et toujours car la voix est un instrument fragile sur lequel tout influe : la chaleur gonfle les cordes vocales, la climatisation les assèche, la nervosité les contracte… 

AMOUREUSE DES PLANCHES, DES GENS ET ADMIRATIVE DES FEMMES…

Je pense que pour avoir envie d’être au contact du public, il faut réellement aimer les gens… J’ai hérité de ça dans mon ADN, l’altruisme a toujours fait partie de mon éducation. J’aime l’humain dans son ensemble et c’est vrai que, grâce à ma maman, je n’ai jamais développé de jalousie ou de sentiment de compétition vis-à-vis des autres femmes… Elle a toujours été une femme « complice » plutôt que « rivale », une adepte de ce que les féministes ont appelé la sororité… À ce sujet-là, j’ai écrit avec Wendy Bouchard, Nos femmes de coeur – sorti en novembre dernier chez Grasset. On a désiré mettre en lumière toutes ces femmes qui nous ont ouvert la voie il n’y a finalement pas si longtemps que ça, sans pour autant oublier qu’il y a encore beaucoup de choses à faire pour les générations futures comme la lutte contre le harcèlement ou pour l’égalité des salaires… Mais ce qui est porteur d’espoir c’est que ces avancées se font désormais avec le concours de nombreux hommes…

À LA RENTRÉE, UNE NOUVELLE AVENTURE VOUS ATTEND…

En effet ce sera une grande première pour moi ! (rires) J’ai enfin accepté de me lancer dans l’émission Danse avec les Stars sur TF1 et même si j’ai fait un peu de danse étant jeune, je ne me suis jamais frottée à la danse de salon donc ça va être une véritable découverte ! (rires) Alors bien sûr j’ai le trac mais j’aime tellement le challenge que je suis pressée que ça commence pour voir si je suis capable de relever ce défi là !

© Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson à Carros pendant la tournée Nice Matin • Photos DR

 


Site / Facebook / Instagram / Twitter / Youtube


Interview parue dans les éditions n°405 #1, #2, #3 et #4 spéciales été 2019

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply