INTERVIEW

Julien Lepers en interview

By  | 

À force de l’avoir vu chaque jour pendant 28 ans de bons et loyaux services sur France 3, on en serait presque venu à penser que Julien Lepers n’était peut-être qu’un personnage virtuel uniquement visible sur petit écran… Libéré – malgré lui et malgré nous – d’une émission qu’il aura quittée sans même le savoir le 20 février dernier avec un taux d’audience avoisinant les 2,2 millions de téléspectateurs, l’animateur adoré des français a choisi de ne pas se laisser abattre et d’en profiter pour assouvir ses envies de scène mais surtout son profond désir de voir en chair et en os un public qui, aujourd’hui encore, lui est resté des plus didèles.

Danse avec les mots
À Toulon le 10 & 11 décembre 2016

 


« J’ai hâte de jouer avec le public sans aucun filtre et surtout sans écran entre nous… »


Vous débarquez sur les planches avec votre tout premier seul en scène, Julien Lepers danse avec les mots…

Julien Lepers : C’est vraiment une nouvelle expérience où je suis un peu en électron libre, c’est un spectacle original, ludique et instructif dans lequel je fais revivre ma complicité avec les bons mots du patrimoine humoristique français. Ce n’est pas tout à fait un one-man-show comme on l’entend habituellement alors je n’ai pas l’impression de devenir un humoriste de plus mais de proposer tout simplement une forme un peu innovante. Il y aura beaucoup de moments complètement improvisés et interactifs qui se renouvelleront de soir en soir !

La forme sera nouvelle mais pas la scène…

En effet, j’ai déjà fait pas mal de scène avec des musiciens et des chansons alors sur ce point de vue là, je ne me lance pas totalement dans l’inconnu ! Ce qui est vraiment tout nouveau pour moi, c’est par contre d’y aller seul cette fois-ci… Si je me lance dans ce projet, c’est pour deux raisons… Déjà, je mourais d’envie d’aller voir à quoi ressemblaient en vrai tous les gens qui me témoignent leur amour encore aujourd’hui via le courrier et les réseaux sociaux, toutes ces personnes qui m’ont suivi tous les jours pendant 28 ans ! Et la 2ème raison, c’est que sincèrement, je me sentais beaucoup plus à l’aise de « danser » avec les mots plutôt qu’avec une partenaire ! (rires)

Mais vos résultats dans Danse avec les stars ont tout de même été très honorables…

Oui, on peut dire ça ! (rires) C’est vrai que j’ai quand même tenu cinq prime, l’air de rien ! Et puis, ce n’est pas tout à fait fini, il va falloir que je remette ça le 16 décembre prochain à l’occasion de la grande finale. Mais je vous avoue que je me sens plus à mon aise à l’idée de jouer avec la langue française, les citations drôles, celles qui font réfléchir, celles qui nous éclairent… J’ai hâte de jouer avec le public sans aucun filtre et surtout, sans écran entre nous…

La danse était une passion ?

Non, là c’est vraiment l’occasion qui a fait le larron ! (rires) On me l’avait déjà proposé mais j’étais sous contrat avec France 3 et la télé ne supportant pas les infidélités, j’ai dû décliner l’offre… Cette fois-ci, j’étais « disponible » donc après une courte réflexion, je me suis lancé ! J’aime énormément les aventures nouvelles et c’est d’ailleurs en écrivant mon dernier livre Je suis… Je suis… que je me suis rendu compte de tout ce que j’avais pu faire dans ma vie…

C’est vrai que 28 ans de Questions pour un champion ça peut occulter pas mal de choses…

C’est ce que je raconte dans mon livre justement, certes cette émission a occupé une longue période de ma vie mais en parallèle, j’ai fait beaucoup d’autres choses comme des compositions par exemple… Mais c’est normal que Questions pour un champion ait un peu pris le dessus tant cette aventure a été intense…

Et puis, c’est aussi 28 ans de nos vies à tous…

Je crois que vous avez touché le point le plus sensible et le plus important… M’avoir mis à la porte de cette façon n’a pas touché que moi malheureusement, la façon dont ça s’est fait a marqué le manque de respect que les nouvelles dirigeantes de la chaîne peuvent également avoir envers le public… Et ça, c’est le plus dramatique dans cette histoire. Ça a été violent pour moi d’apprendre le lendemain de mon dernier enregistrement que je venais de tourner mon ultime émission, sans même avoir pu dire au revoir aux téléspectateurs que j’avais retrouvés chaque jour pendant toutes ces années mais ça n’a pas été correct non plus vis-à-vis d’eux. Il faut tourner la page et c’est ce que je fais car bien évidemment la télévision ne m’appartient pas et je pouvais tout à fait être viré mais plus proprement… Cette déshumanisation qui plane dans notre société est assez effrayante…

Sans aller jusqu’à dire que c’est un mal pour un bien, c’est par contre l’occasion d’ouvrir des portes…

Tout à fait, dans chaque expérience, quelle qu’elle soit, il y a toujours quelque chose de bénéfique qui en ressort. Même si j’ai profondément aimé animer cette émission, j’ai désormais la sensation de sortir de ma boîte, d’être pleinement libre alors je suis bien décidé à en profiter pour emprunter de nouveaux sentiers et réaliser tout ce que je n’avais pas le temps de faire !

Propos recueillis par Morgane Las Dit Peisson • Photo droits réservés

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply